Le Tamiflu est-il vraiment efficace ?

  • A
  • A
Le Tamiflu est-il vraiment efficace ?
Une étude vient une nouvelle fois remettre en cause l'efficacité du médicament anti-grippe Tamiflu.
Partagez sur :

Une étude scientifique met en doute les bienfaits réels de ce médicament contre la grippe.

Le Tamiflu est à nouveau l’objet d’une controverse. Une nouvelle étude met en cause l’efficacité de ce médicament contre la grippe, dont d’énormes stocks avaient été constitués au moment de l’épidémie de grippe H1N1. D’après la Cochrane Collaboration, le médicament est en effet efficace pour réduire les symptômes plus rapidement, rapporte la chaîne canadienne CBC. Mais les scientifiques n’ont pas pu confirmer le fait que ce médicament réduit les complications liées à la grippe, comme la pneumonie, ou les hospitalisations.

Or, ces effets ont été largement cités comme autant de raisons d’utiliser le Tamiflu en cas de pandémie, selon le New York Times. Et les effets secondaires, comme les maux de tête ou des problèmes psychiatriques, auraient été sous-estimés.

Les auteurs de l’étude, demandée par le ministère britannique de la Santé, accusent le laboratoire suisse Roche, fabricant du médicament, de ne pas avoir fourni suffisamment de donnés issues des essais cliniques. Des accusations déjà formulées en 2009 par une étude dans le British Medical Journal. Il y a trois ans, les scientifiques mettaient déjà en cause l’efficacité du médicament et le nombre insuffisant de données sur les complications.

Des informations dissimulées

Dans cette nouvelle étude sortie mardi, les chercheurs affirment que les données concernant 60% des patients participant aux essais cliniques n’ont jamais été publiées dans des revues médicales. Dans un cas particulier cité par le Telegraph, les chercheurs de la Cochrane Collaboration affirment que dans la version rendue publique, un essai clinique concluait à l’absence d’effet secondaire important de la molécule, alors que la version complète en listait au moins trois.

De son côté, le laboratoire affirme avoir fourni à la Cochrane Library "3.200 pages d’informations très détaillées" et soutient que son médicament est efficace et sûr. "Je ne suis pas convaincue. Au final, il faut que les gens aient accès à toutes les données", dénonce sur Bloomberg Deborah Cohen, du British Medical Journal. La publication s’est lancée dans une campagne visant à dénoncer l’attitude des laboratoires, qui, selon elle, ne publient que les résultats d’essais cliniques qui leur sont favorables.