Le Syrien arrêté en Allemagne est probablement lié au groupe Etat islamique

  • A
  • A
Le Syrien arrêté en Allemagne est probablement lié au groupe Etat islamique
Image d'illustration, les forces de l'ordre ont mis plus de 24h à retrouver le fugitif. @ ARNO BURGI / DPA / AFP
Partagez sur :

"Le mode opératoire et le comportement du suspect laissent penser pour le moment qu'on se trouve dans le contexte de l'Etat islamique", estime la police. 

La police allemande a arrêté lundi matin le fugitif syrien soupçonné de préparer un attentat islamiste après une chasse à l'homme de 48 heures, une affaire qui relance dans le pays les appels à un contrôle accru des demandeurs d'asile.

Arrêté au cours de la nuit. "Nous avons réussi, l'homme soupçonné de terrorisme (Jaber) Albakr a été arrêté au cours de la nuit à Leipzig", en Saxe (est), a annoncé la police, en précisant qu'il avait été dénoncé par des Syriens l'ayant accueilli. "La police a reçu un renseignement indiquant que des compatriotes du suspect le retenaient dans un appartement" et est intervenue, a-t-elle ajouté. Selon les sites internet du Spiegel et de Bild, l'homme en cavale était aux abois et s'était résolu à aborder "à reculons" et "la mine décomposée" deux Syriens en gare de Leipzig pour leur demander s'ils pouvaient les héberger.

Ligoté avec une corde . Ce n'est que dimanche soir, lorsque l'avis de recherche des autorités a été publié en arabe sur internet, que ces deux Syriens ont compris que l'homme qu'ils abritaient était recherché par toutes les polices du pays, selon Bild. Ils l'ont alors ligoté avec une corde et l'un d'eux s'est rendu dans un commissariat pour le dénoncer. Quand les forces de l'ordre sont arrivées, l'un des locataires de l'appartement étaient en train de maintenir au sol à genou le fugitif, qui commençait à défaire ses liens, ajoute le journal.

Probablement lié à Daech. Jaber Albakr doit se faire notifier dans la journée son inculpation et être écroué. Selon le parquet fédéral allemand, compétent pour les affaires de terrorisme, "tout indique que le suspect avait l'intention de commettre un attentat islamiste". Selon plusieurs médias allemands, un aéroport ou une "plateforme de transport" étaient visés. L'homme était en lien avec l'organisation Etat islamique (EI) qui l'avait formé à la fabrication et à l'utilisation d'explosif, selon certains médias.