Le Sud-Soudan, 193e Etat du monde

  • A
  • A
Le Sud-Soudan, 193e Etat du monde
@ REUTERS
Partagez sur :

Le Sud-Soudan a formellement proclamé samedi son indépendance, après des décennies de guerre.

Il devient le 193e Etat du monde et le 54e pays d'Afrique. Le Sud-Soudan a formellement déclaré son indépendance samedi, lors d'une cérémonie officielle à Juba. Le nouvel Etat a hissé ensuite son nouveau drapeau, quelques minutes après la déclaration formelle de son indépendance devant une foule en liesse.

Sous les yeux de dirigeants étrangers

C'est le chef du Parlement sud-soudanais, James Wanni Igga, qui a annoncé la "déclaration d'indépendance du Sud-Soudan", devant des dizaines de milliers d'habitants en liesse et en présence de dirigeants étrangers. "Nous, les représentants démocratiquement élus du peuple, en se basant sur la volonté du peuple du Sud-Soudan, et comme l'ont confirmé les résultats du référendum sur l'auto-détermination, proclamons par la présente le Sud-Soudan une nation indépendante et souveraine", a-t-il dit.

Salva Kiir est ensuite devenu premier président du Sud-Soudan. "Par la présente, je jure par Dieu tout puissant qu'en tant que président de la République du Soudan du Sud je serai fidèle et je prête allégeance à la République du Soudan du Sud", a-t-il dit en prêtant serment.

Parmi les invités étrangers figure le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, de même que des représentants des Etats-Unis, de Grande-Bretagne et de France notamment. Peu après le serment du nouveau président du Sud-Soudan, la France a indiqué, via un communiqué de l'Elysée, qu'elle "reconnaît et accueille le Soudan du Sud parmi la communauté des Etats". Et de préciser que "le président de la République a proposé au président Salva Kiir que (les) deux pays établissent des relations diplomatiques et échangent des ambassadeurs".

Le Sud à majorité chrétienne se sépare ainsi du Nord musulman et divise le plus grand pays d'Afrique en deux, après des décennies de guerre qui ont fait des millions de morts.