Le sosie de Kim Jong-Il fait grise mine

  • A
  • A
Le sosie de Kim Jong-Il fait grise mine
@ REUTERS
Partagez sur :

Le Sud-Coréen Kim Young-Sik a l'impression qu'une partie de lui est morte.

Il s'est fait insulter dans la rue, a joué dans un film et a imité le salut du "Cher leader". Le plus célèbre sosie de Kim Jong-Il a l'impression qu'une part de lui-même est morte avec le dirigeant nord-coréen. Pendant plus de dix ans, le Sud-Coréen Kim Young-Sik, propriétaire d'une petite boutique de la banlieue de Séoul, a imité le chef communiste qui a conduit son pays d'une main de fer pendant 17 ans.

Mais depuis le décès de Kim Jong-Il le 17 décembre, ce père de famille de 61 ans craint de devoir ranger au placard le célèbre blouson kaki du numéro un nord-coréen, qui lui avait permis de passer à la télévision japonaise et d'apparaître dans une publicité au Moyen-Orient.

"Je me sens vidé"

"Je me sens vidé, comme si une partie de moi était morte. Les gens essaient de me réconforter en me disant que certaines personnalités deviennent plus célèbres une fois morte, mais je ne crois pas que ce sera le cas de Kim", explique-t-il. Il s'est pris au jeu tout à fait par hasard. "En sortant de la douche un jour, mes cheveux ont pris une forme bouffante. On m'a dit que je ressemblais à Kim Jong-Il".

En 1995, il joue le rôle du dirigeant dans un film de fiction sud-coréen racontant l'épopée d'un scientifique du Sud aidant secrêtement le Nord à se doter de l'arme atomique pour éviter une invasion japonaise. Depuis, il a cotoyé les dirigeant du monde, en tous cas ceux qui les imitent, notamment les sosies de George W. Bush et Vladimir Poutine.

Sa carrière fut aidée par la politique de dialogue avec le Nord, lancée à la fin des années 1990 par le président sud-coréen Kim Dae-Jung. "Les gens commençèrent à me remarquer et à m'inviter à des tas d'émissions de télé", raconte Kim Young-Sik.