Le sort s’acharne sur Haïti

  • A
  • A
Le sort s’acharne sur Haïti
Partagez sur :

Cyclones, pauvreté extrême et instabilité politique, Haïti accumule les malheurs.

Le tremblement de terre qui a touché Haïti mardi est une épreuve de plus pour le pays. Régulièrement frappé par les ouragans et les crises politiques, Haïti connait également une pauvreté extrême.

Avec 65% de chômage et plus de 70% de la population qui vit avec moins de deux dollars par jour, Haïti est classé 149e sur 182 pays au classement du développement humain dressé par le PNUD (Programme des Nations unies pour le développement). Si la production agricole et les exportations de textile ont progressé en 2009, Haïti est toujours considéré comme le pays le plus pauvre du continent américain. "Il y avait tant d'espoir pour l'avenir d'Haïti, un espoir tel qu'il n'y en avait pas eu depuis des années, et la nature l'a terrassé", a d’ailleurs commenté Hillary Clinton, la secrétaire d'Etat américaine.

Au plan politique, le pays est marqué depuis une vingtaine d’années par un contexte instable. Dernièrement, après des élections partielles contestées au printemps 2009, la premier ministre était destituée et remplacée par Jean-Max Bellerive. Selon Bob Perito, coordinateur des programmes d'aide de l'Institut américain pour la paix, les Haïtiens ont "ressenti que les choses allaient mieux" ces dernières années, après des décennies de dictature puis d'instabilité et de violence politique. Pour ne rien arranger, le drame pourrait affecter la tenue des élections législatives prévues en février, et de la présidentielle prévue en 2011.

Haïti avait été un des pays les plus affectés par la hausse des prix du pétrole en 2008. Les "émeutes de la faim", violentes et meurtrières, avaient coûté la vie à plusieurs Haïtiens et provoquer la chute du gouvernement.

La nature ne laisse pas de répit à Haïti. En 1998, l'ouragan George tuait plus de 200 Haïtiens. En 2004, l'ouragan Jeanne et les inondations qui l’accompagner balayaient une partie du pays et faisaient plus de 3.000 morts et 100 fois plus de sinistrés.En 2008, quatre ouragans et tempêtes tropicales, dont Ike, avaient frappé Haïti, faisant plus de 800 morts et environ un million de sinistrés.

Le séisme qui a touché Haïti pourrait avoir fait plus de 100.000 morts selon Jean-Max Bellerive, le Premier ministre haïtien.

> VIDEO - Les images du chaos

> Une cinquantaine de Français recherchés à Haïti

> Europe 1 s'associe à la Croix-Rouge française pour venir en aide à la population haïtienne, victime du séisme. Pour faire un don, cliquez ici.