Le sommet européen planche sur le climat

  • A
  • A
Partagez sur :

Les dirigeants européens réunis jeudi à Bruxelles vont tenter de trouver un accord avant le sommet de Copenhague en décembre.

En coulisses, la question du choix du futur président de l’Union européenne devrait être le sujet n°1 de conversations entre les dirigeants des différents Etats-membres. Mais officiellement, c’est bien le climat qui est le dossier principal inscrit au menu du sommet européen jeudi après-midi, à Bruxelles. Dans la ligne de mire : le grand-rendez vous de Copenhague, au mois de décembre prochain.

L’ONU, qui organise ce sommet, espère qu’il va déboucher sur un accord chiffrant les réductions d’émissions de CO2 à réaliser. Les Européens sont attendus au tournant sur ce dossier dans lequel ils estiment être en pointe depuis plusieurs années. Mais ils ne sont pas tous sur la même longueur d’ondes.

Principal point d’achoppement : comment et qui va payer pour aider les pays pauvres à lutter eux-aussi contre le réchauffement climatique ? La Grande-Bretagne s'est dite prête à verser de sa poche un milliard d'euros par an. L'Allemagne ne juge pas utile quant à elle de chiffrer les engagements avant le sommet de Copenhague. La Pologne et les autres pays d'Europe de l'Est sont très réticents.

La Suède, qui assure la présidence tournante de l’Union européenne, a rappelé l’importance de parvenir à un accord entre Européens avant Copenhague : "L'ambition de la présidence suédoise est clairement que nous parvenions à décider de davantage de chiffres concrets" lors du sommet européen, a annoncé la ministre suédoise des Affaires européennes, Cecilia Malmström. Qui n’a cependant pas exclu un échec temporaire. Le sommet européen doit durer jusqu’à vendredi et il restera au-delà six semaines avant Copenhague.