Le satellite Planck tire sa révérence

  • A
  • A
Le satellite Planck tire sa révérence
@ Reuters
Partagez sur :

SCIENCES - Il avait été lancé en 2009 pour étudier les origines de l'univers après le Big bang.

Le télescope spatial Planck de l'Agence spatiale européenne (ESA), étonnante machine à remonter le temps jusqu'aux débuts de l'Univers, a été désactivé mercredi après quatre ans et demi de service, a annoncé l'ESA. Les contrôleurs de mission du Centre des opérations de l'ESA, implanté à Darmstadt (Allemagne), ont transmis mercredi après-midi leur ultime commande au satellite, éteignant ses émetteurs. "C'est le coeur serré que nous avons conduit les dernières opérations du satellite Planck, mais c'est également l'occasion de fêter le succès extraordinaire de cette mission", a expliqué dans un communiqué Steve Foley, responsable de la conduite des opérations du satellite au Centre européen d'opérations spatiales (ESOC) de l'ESA.

Lancé en 2009, Planck était conçu pour détecter, avec une sensibilité inégalée, le fond diffus cosmologique (CMB), rayonnement fossile du Big Bang. Ses données ont permis de dessiner l'image la plus précise jamais réalisée de l'Univers dans sa prime jeunesse. La première carte détaillée du rayonnement CMB capté par Planck a été dévoilée en début d'année. Le prochain ensemble de données cosmologiques sera diffusé en 2014.