Harcèlement en ligne : le Royaume-Uni veut durcir sa loi

  • A
  • A
Harcèlement en ligne : le Royaume-Uni veut durcir sa loi
Cette proposition de loi du gouvernement fait suite à une inquiétude grandissante au Royaume-Uni au sujet du harcèlement en ligne.@ REUTERS
Partagez sur :

INTERNET - La peine de prison contre les personnes reconnues coupables de harcèlement en ligne pourrait passer à deux ans d'emprisonnement, contre six mois actuellement.

L'info. Le Royaume-Uni veut durcir la loi contre les personnes reconnues coupables de harcèlement en ligne. Celles-ci pourraient désormais encourir une peine de deux ans de prison, contre six mois actuellement.

"Des lâches qui empoisonnent la vie". "Il s'agit d'une loi pour combattre la cruauté - et marquer notre détermination à prendre position contre les meutes aboyant sur internet", a expliqué dimanche le secrétaire d'Etat à la Justice, Chris Grayling, au journal Mail on Sunday. "Ces 'trolls' d'Internet sont des lâches qui empoisonnent la vie de la nation. Personne ne tolèrerait que l'on distille un tel venin en personne, donc cela n'a pas non plus sa place sur les réseaux sociaux", a poursuivi M. Grayling.

Cette proposition de loi du gouvernement fait suite à une inquiétude grandissante au Royaume-Uni au sujet du harcèlement en ligne, conduisant parfois à la publication de messages haineux et de menaces ciblées. Dernièrement, les parents de Madeleine McCann, disparue en 2007 dans le sud du Portugal et retrouvée morte dans un hôtel de Leicester (est), avaient été harcelés sur Twitter.

Après de multiples cas de harcèlement contre des femmes au Royaume-Uni pendant l'été 2013, Twitter avait annoncé la mise en place d'un système de protection et d'alerte. Le réseau social avait également assuré que son équipe consacrée au signalement du harcèlement avait été renforcée.

>> LIRE AUSSI - Twitter va-t-il supprimer le flux chronologique des tweets ?