Le Royaume-Uni remet à l'UE la lettre déclenchant le Brexit

  • A
  • A
Le Royaume-Uni remet à l'UE la lettre déclenchant le Brexit
Tim Barrow (à gauche) a remis mercredi la lettre déclenchant le Brexit à Donald Tusk (à droite).@ EMMANUEL DUNAND / POOL / AFP
Partagez sur :

Le Royaume-Uni a remis mercredi au président du Conseil européen la lettre déclenchant la procédure de sortie de l'UE.

L'ambassadeur britannique auprès de l'Union européenne, Tim Barrow, a remis mercredi la lettre de notification du Brexit au président du Conseil européen Donald Tusk, déclenchant formellement la procédure de sortie de l'UE.

Une lettre portée en main propre à Bruxelles. Tim Barrow a remis à Donald Tusk la missive, signée mardi soir par la Première ministre Theresa May, en la lui portant en main propre dans son bureau du Conseil de l'UE à Bruxelles. Cette notification ouvre une période de deux ans de négociations pour fixer les modalités de sortie du pays de l'UE. "Après neuf mois, le Royaume-Uni a tenu son engagement", a réagi sur le réseau social Twitter Donald Tusk, publiant également une photographie de la remise de la lettre dans un second message.







"Vous nous manquez déjà", a lancé en réponse le président du Conseil européen à l'adresse du Royaume-Uni, en brandissant devant la presse la lettre déclenchant le Brexit. "Il n'y a aucune raison de faire comme si c'était une journée heureuse, ni à Bruxelles ni à Londres", a déclaré Donald Tusk lors d'une courte déclaration à Bruxelles, faisant valoir que "près de la moitié" des électeurs britanniques avaient voté pour rester dans l'UE en juin dernier.

"Pas de retour en arrière", insiste May. Dans le même temps, Theresa May a appelé mercredi les députés et le peuple britannique à se "rassembler" pour obtenir "le meilleur accord possible" avec l'UE sur le Brexit, soulignant qu'il n'y avait "pas de retour en arrière possible", devant le Parlement. Theresa May a admis qu'il y aurait "des conséquences", notamment économiques pour son pays. Mais "des jours meilleurs" se profilent, a-t-elle ajouté, insistant sur "l'opportunité unique" que représente pour le pays sa sortie de l'UE. Elle a également promis que le Royaume-Uni comptait rester "le meilleur ami" de l'Union européenne à 27 tout en s'ouvrant "au-delà des frontières de l'Europe".

L'Union européenne "agira de manière unie et préservera ses intérêts" dans la procédure de négociations, a affirmé pour sa part le Conseil européen dans un communiqué. "Nous regrettons que le Royaume-Uni quitte l'UE, mais nous sommes prêts pour la procédure que nous devons désormais suivre", est-t-il précisé dans ce communiqué rédigé au nom des 27 dirigeants des États membres de l'Union.