Le roi d’Espagne joue la transparence

  • A
  • A
Le roi d’Espagne joue la transparence
Le très populaire Juan Carlos a perçu en 2011 un salaire brut annuel de 292.752 euros.@ REUTERS
Partagez sur :

En pleine crise, et empêtrée dans un scandale, la Maison royale a publié ses comptes mercredi.

Le roi Juan Carlos, l’homme qui a emmené l’Espagne vers la démocratie après la mort du dictateur Franco en 1975, reste un monarque très apprécié en Espagne. Mais cette popularité est menacée par la crise et surtout par un scandale de corruption présumée qui éclabousse son gendre, Inaki Urdangarin. Alors mercredi, la Maison royale a décidé, pour la première fois depuis l’avènement de la démocratie en Espagne, de publier ses comptes, histoire de jouer la transparence.

"Le roi n'a pas l'obligation, par la Constitution, de publier ses comptes. Mais c'est un geste de transparence forcé par la critique, la pression médiatique et politique et des blogs sur internet qui soupçonnent son gendre", résume Pilar Urbano, l'un des auteurs qui a le plus écrit sur la famille royale. "Même si les critiques et les suspicions ne visent pas le roi ni le budget de la Maison royale mais davantage les activités de son gendre, il se sent moralement dans l'obligation de faire un geste de transparence. C'est symbolique", ajoute-t-elle.

Salaires gelés

Sur les 8,434 millions d'euros versés par le gouvernement espagnol à la famille royale en 2011, le roi a perçu un salaire brut de 292.752 euros annuels, a indiqué la Maison Royale sur son site www.casareal.com. La moitié environ pour les frais de représentation et l'autre en salaire direct. Son fils Felipe a lui reçu 146.375,50 euros par an, avec une répartition similaire. La reine, l'épouse de Felipe, Letizia, et les infantes Elena et Cristina reçoivent uniquement des "frais de représentation", d'un montant global maximum de 375.000 euros en 2011 et tous sont assujettis aux impôts.

Tous les salaires de la famille royale ont subi une baisse de 15% en 2010, puis ont été gelés cette année à l'instar des salaires des hauts fonctionnaires dans le cadre de ses mesures d'austérité, a souligné  un responsable de la communication de la Maison royale.

L’image de la famille royale écornée

La décision de publier le salaire du roi avait été annoncée le 12 décembre, en même temps que celle d'écarter Inaki Urdangarin des apparitions officielles de la famille royale. Le gendre du roi, ancien champion de handball de 43 ans marié à l'infante Cristina, la plus jeune des filles du couple royal, est cité dans une enquête pour corruption impliquant l'Institut Noos, une société de mécénat qu'il a présidée entre 2004 et 2006.

Ces révélations ont déjà en partie écorné l'image de la famille royale : 13% des Espagnols assurent que leur opinion de la Couronne "a empiré" ces derniers temps, même si huit Espagnols sur dix (81,3%) soulignent encore le "rôle fondamental" du roi Juan Carlos, selon des sondages publiés récemment.