Le retraité français rapatrié du Portugal

  • A
  • A
Le retraité français rapatrié du Portugal
José de Oliveira est hospitalisé depuis le 24 juillet à l’hôpital régional de Covilha à 300 km au nord de Lisbonne.@ MAXPPP
Partagez sur :

José de Oliveira, est hospitalisé depuis deux mois. Il devrait être rapatrié en France jeudi.

Après deux mois de démarches, la fille de José de Oliveira, ce retraité de Mantes-la-Jolie (Yvelines), hospitalisé depuis le 24 juillet à l’hôpital régional de Covilha à 300 km au nord de Lisbonne, pour une pancréatite, a enfin obtenu le rapatriement de son père. Il devrait arriver jeudi à l'hôpital du Val-de-Grâce où une chambre isolée est en préparation.

Depuis des jours, cet homme de 63 ans demandait à sa famille la date de son retour. Mardi, sa fille Anne-Sophie avait poussé un cri de désespoir.

Opéré fin juillet, l'état de santé de José de Oliveira s'est stabilisé fin août. Les médecins donnent alors leur accord pour son rapatriement en France et sa mutuelle accepte de supporter tout ses frais de transport.
Tous les voyants sont donc au vert pour que José de Oliveira regagne un hôpital français mais aucun des dix services de réanimation à Paris, Versailles et même Rouen n’ont accepté de le prendre en charge. Le problème est ailleurs : en plus de sa pancréatite, cet homme de 63 ans a été contaminé par une bactérie résistante à tous les antibiotiques. Très contagieux, ce retraité doit donc être confiné dans une chambre avec une infirmière à plein temps. Un patient apparemment bien trop coûteux pour établissements de santé français.

Depuis quelques jours l’état de santé de José de Oliveira semble s’aggraver. Il a été opéré lundi pour la dixième fois. Selon sa famille il se trouve "entre la vie et la mort" et a été placé sous respiration artificielle.