Le référendum sur le Brexit, "un débat sain" pour l'ambassadeur du Royaume-Uni

  • A
  • A
25 partages

BREXIT - Julian King, ambassadeur du Royaume-Uni en France, a rappelé lundi sur Europe 1 que la Grande-Bretagne ne s'était pas prononcé sur son appartenance à l'Union européenne depuis des décennies.

INTERVIEW

"Si nous sommes lancés dans ce débat, c'est pour le gagner, pour rester dans l'Europe", a assuré Julian King, ambassadeur du Royaume-Uni en France, lundi sur Europe 1. Le diplomate a estimé que le référendum organisé en juin prochain pour décider de la sortie ou du maintien de la Grande-Bretagne dans l'Union européenne était "un débat sain" que le pays "n'a pas eu depuis 40 ans". "Cela fait longtemps qu'on attend ce débat. Notre appartenance à l'Europe était de plus en plus remise en question."

La classe politique divisée. De fait, le résultat du référendum est très incertain. La classe politique britannique elle-même apparaît très divisée. En témoigne la défection du charismatique maire de Londres, Boris Johnson, qui a rejoint dimanche le camp des pro-Brexit. Sur les 29 ministres du gouvernement de David Cameron, six se sont positionnés ouvertement pour une sortie de l'Union européenne. "La position du gouvernement est pour le maintien. Mais Cameron a laissé la liberté de parole aux ministres", a expliqué Julian King.

"Cette flexibilité reste un atout". Pour convaincre la classe politique et les citoyens britanniques de la nécessité de rester dans l'Union européenne, David Cameron doit présenter lundi au Parlement l'accord obtenu, la semaine dernière, devant la Commission européenne. Celui-ci prévoit notamment que la Grande-Bretagne puisse tailler dans les allocations sociales des travailleurs européens qui viendront travailler sur son sol. Pour Julian King, il ne faut pas y voir la preuve d'une Union européenne à deux vitesses, mais bien une "flexibilité" salutaire. "Nous pensons que cette flexibilité, cette diversité [au sein de l'Europe] reste un atout", a t-il déclaré.