Le programme de Barack Obama

  • A
  • A
Le programme de Barack Obama
@ REUTERS
Partagez sur :

Le président sortant défend surtout son bilan durant cette campagne, et s'attaque principalement aux ménages les plus aisés.

>> Sur l'économie et l'emploi :
- Doubler les exportations du pays.
- Diminuer de 4.000 milliards de dollars les dépenses publiques sur dix ans.
- Supprimer des niches fiscales pour les entreprises, sans préciser lesquelles.
- Investir dans les programmes d'enseignement et de formation professionnelle.
- Recruter 100.000 enseignants de matières scientifiques.

>> Sur la fiscalité :
- Augmenter les deux tranches supérieures de l'impôt sur le revenu (au-dessus de 208.250 dollars).
- Instaurer la "règle Buffett" pour ne pas imposer les revenus supérieurs à un million de dollars par an de moins de 30%.
- Augmenter le taux d'imposition sur les revenus du capital de 15 à 20%.
- Réduire l'impôt sur les sociétés de 35 à 28% ou 25%.
- Mettre fin à l'exemption fiscale des entreprises qui délocalisent des emplois.
- Inciter fiscalement les entreprises qui relocalisent les emplois.

>> Sur la politique intérieure et la santé :
- Renforcer les programmes Medicare (assurance-maladie pour les plus de 65 ans) et Medicare (couverture de santé aux plus défavorisés), en luttant contre la fraude et en les rendant plus efficaces.
- Mettre fin aux différences de prix qui existent entre hommes et femmes pour une même assurance-santé.
- Soutenir le mariage homosexuel à titre personnel (le président américain n'a pas de pouvoir de décision sur cette question).
- Soutenir sans réserve l’arrêt de la Cour suprême légalisant l’avortement.
- Faciliter l'intégration des jeunes sans-papiers.

>> Sur l'énergie et l'environnement :
- Diviser par deux des importations énergétiques d'ici à 2020 par le développement des ressources de gaz et une plus grande exploitation des ressources pétrolières domestiques.
- Promouvoir les énergies "vertes" (solaire, éolien) sur le territoire américain.

>> Sur la politique étrangère :
- Poursuivre le désengagement militaire d'Afghanistan (retrait complet en 2014).
- Trouver une solution diplomatique sur la question du nucléaire iranien, avant un éventuel soutien à Israël en cas de frappe.
- Promouvoir la dénucléarisation mondiale.
- Soutenir la création d'un Etat palestinien au côté de celui d'Israël.