Le prince Harry visé par un chef taliban

  • A
  • A
Le prince Harry visé par un chef taliban
Le chef taliban Gulbuddin Hekmatyar accuse le prince Harry de venir en Afghanistan "pour tuer des Afghans innocents tout en étant ivre".@ REUTERS
Partagez sur :

Gulbuddin Hekmatyar accuse Harry de "tuer des Afghans innocents en étant ivre".

Il est l’un des chefs talibans les plus redoutés. Gulbuddin Hekmatyar accuse le prince Harry, dont des photos en tenue d'Adam en train de jouer du billard à Las Vegas ont fait le tour du monde en août dernier, de venir en Afghanistan "pour tuer des Afghans innocents tout en étant ivre". "Il veut chasser des moudjahidines avec des roquettes depuis son hélicoptères sans la moindre honte", ajoute encore le chef de guerre dans une interview filmée accordée au quotidien britannique The Telegraph.

L'entretien a été réalisé en vidéo, avec un intermédiaire (en anglais) :





"Mais [le prince Harry] ne comprend pas que chasser des lions et des aigles afghans, ce n’est pas si simple. Les chacals ne peuvent pas chasser les lions", lance encore Gulbuddin Hekmatyar citant aussi une attaque récente visant la base où le prince, troisième dans l’ordre de succession au trône d’Angleterre, est déployé. "Pendant l’attaque des moudjahidines, le prince s’est rendu compte que c’était après lui qu’en avaient les assaillants et il cherchait un trou pour se cacher", assure le leader taliban.

>> A lire aussi : Les talibans visent le prince Harry

Un prince "en uniforme" pour "chasser des humains"

Il fait le parallèle avec l'époque coloniale et la tentative de conquête du pays par la Grande-Bretagne. "Les autorités britanniques rêvent encore des 18e et 19e siècles, ils veulent que leur ambassadeur soit traité comme un vice-roi et que leur prince sorte en uniforme chasser des êtres humains", poursuit-il, se faisant aussi menaçant : "avant le retrait des troupes d’invasion, les moudjahidines voudraient assister à une scène qui servira de leçon aux envahisseurs pour qu’ils ne pensent plus jamais revenir". Pour lui, les troupes étrangères déployées dans le pays depuis 2001 "ont échoué". "La situation se détériore de jour en jour", juge-t-il encore.

Prince Harry

© REUTERS

Et d’ajouter que la Grande-Bretagne s’est lancée "dans un conflit cruel, injustifié et sans raison, pour plaire à la Maison-Blanche. Les Britanniques n’y ont rien gagné, au contraire, ils y perdu du sang et de l’argent". "Je ne comprends pas comment les Britanniques acceptent que leurs enfants soient envoyés à une mort certaine afin de plaire aux généraux américains", ajoute aussi Gulbuddin Hekmatyar.

Des attaques "absurdes"

Un porte-parole du ministère britannique de la Défense a réagi, jugeant "absurde" de suggérer "que les membres des forces armées britanniques opéraient sous l’influence de l’alcool". "Le personnel militaire britannique déployé en Afghanistan n’a pas le droit de consommer d’alcool", rappelle-t-il.