Le président zimbabwéen Mugabe offre 300 vaches à l'Union africaine

  • A
  • A
Le président zimbabwéen Mugabe offre 300 vaches à l'Union africaine
Le président du Zimbabwe a offert 300 vaches à l'Union africaine.@ MUJAHID SAFODIEN / AFP
Partagez sur :

C'est un bien beau cadeau ! Le président du Zimbabwe Robert Mugabe a offert 300 vaches à l'Union africaine (UA) pour aider l'organisation à devenir plus indépendante financièrement, a déclaré vendredi un député zimbabwéen.

Un coup de pouce en nature. "Le président a donné 300 bovins à la Fondation de l'UA suite à une promesse qu'il avait faite l'année dernière lorsqu'il était président de l'UA", a affirmé Kindness Paradza, qui dirige la commission parlementaire des affaires étrangères. "L'UA peut décider ce qu'elle veut en faire," a ajouté le député, précisant qu'il s'agissait de la contribution du président à la Fondation de l'UA, dont l'objectif est de promouvoir son indépendance financière. Ce don survient alors qu'un quart de la population du Zimbabwe est en état d'insécurité alimentaire et que le gouvernement a déclaré l'état de catastrophe naturelle dans plusieurs régions en raison de la sécheresse.

Un peuple d'éleveurs. Le bétail, qui se trouve à Karoi, petite ville située au nord-ouest de la capitale Harare, a été offert au vice-président de l'UA Erastus Mwencha jeudi, lors d'une cérémonie dans le bureau de Robert Mugabe. Robert Mugabe, qui a assuré la présidence tournante de l'UA jusqu'à fin janvier, a affirmé vouloir que le bétail "joue un rôle (...) pour faire continuer la fondation". "Ça m'a frappé que personne n'ait jamais pensé à faire un don sous forme de bétail à l'UA, et puisque nous sommes un peuples d'éleveurs, pourquoi ne ferions-nous pas un don à l'UA sous forme de bétail ?", a-t-il dit au Herald, le quotidien pro-gouvernemental.

L'UA a remercié Mugabe dans un message sur Twitter qui saluait "son leadership exceptionnel montrant la capacité des Africains à financer le développement de l'Afrique". Pendant son année à la tête de l'UA, Robert Mugabe, 92 ans, avait déploré la dépendance de l'organisation panafricaine au financement extérieur.