Le président italien prête serment, mais menace

  • A
  • A
Le président italien prête serment, mais menace
@ REUTERS
Partagez sur :

Giorgio Napolitano a menacé de démissionner si des réformes ne sont pas mises en place.

C'est une prestation de serment qui restera dans les mémoires... Le président italien Giorgio Napolitano a menacé, lundi, de démissionner alors qu'il venait juste de prêter serment. Le chef de l'Etat a prévenu qu'il quitterait ses fonctions si la classe politique, qu'il a morigénée pour ses nombreux échecs et son irresponsabilité, ne mettait pas en oeuvre des réformes vitales. Il a notamment reproché aux responsables politiques de n'avoir pas réformé une loi électorale inadaptée.

Retenant parfois des larmes, l'ancien communiste a déclaré avoir accepté de briguer un second mandat au Quirinal à l'âge de 87 ans compte tenu de ses inquiétudes à propos de la situation politique dans la Péninsule. Il a invité les partis à cesser leurs querelles intestines et à s'entendre pour former sans délai un gouvernement. La mise en place d'une coalition élargie est, a-t-il dit, la seule solution possible dans les circonstances actuelles, et il est impératif de former un exécutif capable d'obtenir la confiance de la Chambre des députés et du Sénat.