Le président iranien "ferait mieux de faire attention", prévient Trump

  • A
  • A
Le président iranien "ferait mieux de faire attention", prévient Trump
@ SAUL LOEB / AFP
Partagez sur :

Le président américain a mis en garde vendredi son homologue iranien Hassan Rohani, après les propos de ce dernier qui a prévenu que ceux qui menacent les Iraniens le regretteraient.

Le président américain Donald Trump a prévenu vendredi le président iranien Hassan Rohani qu'il "ferait mieux de faire attention" quand il s'exprime, sur fond d'escalade verbale et de montée des tensions entre les deux pays depuis l'arrivée du républicain au pouvoir.

Une menace. "Il ferait mieux de faire attention", a déclaré le président des Etats-Unis aux journalistes qui l'accompagnaient dans son avion vers la Floride, en réponse à une question sur des propos tenus quelques heures auparavant par Hassan Rohani. "Il faut parler au peuple iranien avec respect. Quiconque utilise le langage de la menace, le peuple iranien le lui fera regretter", avait affirmé Hassan Rohani lors du 38e anniversaire de la révolution islamique de 1979, qui réunissait des centaines de milliers de personnes à Téhéran.

Le ton monte. Depuis l'investiture de Donald Trump le 20 janvier, le ton n'a cessé de monter entre Washington et Téhéran, deux pays qui ont rompu leurs relations diplomatiques peu après la révolution islamique et l'occupation de l'ambassade américaine à Téhéran. Le président américain a critiqué de nouveau l'accord nucléaire conclu en 2015 entre l'Iran et les grandes puissances (Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie, Chine et Allemagne) et son pays a récemment imposé de nouvelles sanctions contre Téhéran après un test de missile balistique par l'Iran. Plusieurs des membres du cercle rapproché de Donald Trump défendent une position plus dure envers Téhéran, mais ne sont pas allés jusqu'à dénoncer l'accord de 2015, qui a limité le programme nucléaire iranien en échange d'une levée partielle des sanctions internationales.