Le Premier ministre espagnol a du mal à passer la sécurité à Bruxelles

  • A
  • A
Le Premier ministre espagnol a du mal à passer la sécurité à Bruxelles
Mariano Rajoy n'est pas le Premier ministre le plus charismatique qu'ait connu l'Espagne.@ Reuters
Partagez sur :

Mariano Rajoy ne brille pas par son aura internationale au niveau européen.

En général, lorsqu'un haut dignitaire politique entre dans une institution, on ne lui demande pas son accréditation pour une raison simple : on le reconnaît. Problème, quand on est pas assez connu, ça ne se passe pas aussi facilement. La mésaventure est arrivée au Premier ministre espagnol Mariano Rajoy ce vendredi rapporte le Huffington Post.

Alors qu'il retournait au siège du Conseil européen en marge du sommet qui se déroule depuis jeudi, il s'est fait arrêté par la sécurité afin qu'il montre son autorisation d'entrée. Le plus étonnant est que sur la petite troupe qui l'accompagnait, il est la seule personne à qui on a demandé le laisser-passer. Les proches du Premier ministre ont d'ailleurs pesté auprès des agents de sécurité, répétant nerveusement qu'il était "le président espagnol", selon la version espagnole du Huffington Post.

Au crédit des agents de sécurité, Mariano Rajoy n'avait pas fait de déclaration devant la presse à son arrivée, chose très rare lors de ces rendez-vous européens.