Russie : un premier mariage de couple de femmes sous tension

  • A
  • A
Russie : un premier mariage de couple de femmes sous tension
@ Reuters
Partagez sur :

INTERNATIONAL - Selon une ONG, un couple "homosexuel", composé d'une femme et d'une transexuelle, s'est marié vendredi à la mairie de Saint-Pétersbourg.

Une femme et une transsexuelle se sont officiellement mariées, toutes les deux en robe blanche, à Saint-Pétersbourg, ce qui a amené une organisation de défense des droits LGBT à annoncer le premier mariage d'un "couple homosexuel" en Russie. Dans ce pays, les unions entre personnes de même sexe sont interdites par la loi.



>> LIRE AUSSI - Le maire de Rome défie la loi en enregistrant des mariages homosexuels

Sur l'état civil, un couple hétérosexuel. Le mariage a été possible car l'une des deux protagonistes est une transsexuelle. Elle subit actuellement un traitement hormonal pour devenir femme, mais sur son passeport, il est indiqué qu'elle est de sexe masculin. "Le mariage de ce couple homosexuel a évidemment pu avoir lieu parce que l'une des deux jeunes mariées était un homme selon son passeport. Donc formellement c'était un mariage entre un homme et une femme. Mais, de facto, c'était bien celui de deux femmes", a indiqué l'ONG Vykhod, qui défend des droits des homosexuels. "C'est la première fois en Russie", a ajouté l'organisation.

Les deux jeunes mariées portaient toutes deux des robes blanches pour cette union célébrée vendredi à Saint-Pétersbourg, ville du nord-ouest de la Russie à l'origine d'une loi controversée punissant toute "propagande" homosexuelle devant mineur. Les images du mariage, diffusées sur internet, montraient les deux jeunes femmes, l'une blonde et l'autre brune, souriantes et tenant chacune un bouquet de fleurs au moment où elles signaient les papiers légalisant leur union.



>> LIRE AUSSI - L'homophobie, la Russie l'assume

Un député veut porter plainte. "C'est une insulte envers des milliers de familles russes. J'ai l'intention de réclamer l'annulation de ce mariage", a réagi Vitali Milonov, un député local auteur de la loi sur la "propagande" homosexuelle, interrogé par l'AFP. La Russie, où l'homosexualité était considérée comme un crime jusqu'en 1993 et comme une maladie mentale jusqu'en 1999, a voté l'année dernière une loi punissant tout acte de "propagande" homosexuelle et de pédophilie devant mineurs de peines d'amende et de prison. Ce texte a provoqué de vives critiques, notamment en Occident.

>> LIRE AUSSI - Russie : un "chasseur" de gays condamné à de la prison