Le premier évêque ouvertement gay divorce de son mari

  • A
  • A
Le premier évêque ouvertement gay divorce de son mari
Gene Robinson (à gauche), lors de la messe de Pâques à la Maison Blanche.@ Reuters
Partagez sur :

STAR MALGRÉ LUI - Gene Robinson avait déjà créé la polémique en affirmant son homosexualité, il continue de défrayer la chronique en divorçant de son époux.

Une vie matrimoniale qui suscite la polémique. En religion, on parle plus de  schisme que de divorce. L’évêque de l’église épiscopale américaine (anglicane) Gene Robinson est pourtant en passe d’imposer le phénomène parmi ses camarades ecclésiastiques, comme le rapporte Slate.fr. Non sans réticences, puisque l’évêque du New Hampshire a divorcé de son mari. Il était en effet le premier homme de foi à s’être déclaré ouvertement homosexuel. Il est désormais le premier divorcé homosexuel, mais dans un sens comme dans l’autre, sa vie matrimoniale a suscité les critiques de ses coreligionnaires. 

Évêque contesté. Lors de son élection à la tête du diocèse en 2003, sa nomination avait divisé l’Eglise. Après neuf ans de bons et loyaux services, il avait pris sa retraite en 2012. Avant de refaire parler de lui et de son divorce dans les colonnes du Daily Beast (en anglais). "Ma foi dans le mariage n’est pas amoindrie par le fait de divorcer avec quelqu’un que j’ai aimé pendant très longtemps, et que je continuerai à aimer même après la séparation."

"Un coming-out il y a 20 ans, c’était du suicide." Gene Robinson est à la fois un activiste et une égérie des droits des homosexuels aux Etats-Unis. Il a mené son combat avec un succès certain, puisqu’il a par exemple été invité à célébrer la messe de Pâques de la Maison-Blanche, comme le rapporte le Huffington Post. Aujourd’hui, il se réjouit que le débat sur la place des gays dans la société soit au moins entré dans les mœurs, car "il y a 20 ans, faire son coming-out s’apparentait vraiment à un suicide", explique-t-il sur Pink News.    



sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

JUSTICE - Deux mois avec sursis pour celui qui a tenu des propos homophobes lors du premier mariage gay.

MAUVAISE PRESSE - Un chauffeur de VTC radié pour propos homophobes