Le pouvoir polonais ne cédera pas aux "pressions" de l'UE

  • A
  • A
Le pouvoir polonais ne cédera pas aux "pressions" de l'UE
Partagez sur :

Le chef du parti au pouvoir a rejeté les accusations de ceux qui croient la démocratie polonaise en danger.

"Nous devons poursuivre tout droit notre chemin et nous ne devons pas céder à de quelconques pressions". Le chef du parti conservateur polonais au pouvoir Droit et Justice (PiS), Jaroslaw Kaczynski, a affirmé dimanche, dans une interview au journal conservateur Rzeczpospolita, à deux jours du débat au Parlement européen sur la situation en Pologne que le gouvernement de Varsovie ne céderait pas face "aux pressions" de l'UE.

"Dire que la démocratie est en danger en Pologne est tout à fait ridicule". Personne ne peut imaginer qu'on va plier ou qu'il y aura de quelconques concessions", a déclaré encore  Kaczynski, ajoutant que le gouvernement de son parti "était attaqué pour rien". Il a par ailleurs rejeté les accusations de ceux qui croient la démocratie polonaise en danger. "Dire que la démocratie est en danger en Pologne est tout à fait ridicule et c'est peu dire", a-t-il déclaré.

Des décisions inquiétantes. Un débat au Parlement européen est prévu mardi, à Strasbourg, sur la situation politique en Pologne en raison des inquiétudes apparues après des décisions controversées prises par les conservateurs en Pologne notamment sur le Tribunal Constitutionnel où cinq nouveaux juges ont été placés par le nouveau gouvernement, et concernant les médias où le pouvoir de nomination des dirigeants de la télévision et radio publique a été confié au ministre du Trésor.