Le policier préférait sa maîtresse à son poste

  • A
  • A
Le policier préférait sa maîtresse à son poste
@ REUTERS
Partagez sur :

En Grande-Bretagne, cet officier d'une unité d'élite a été condamné à neuf mois de prison.

Un officier des services de protection diplomatiques britanniques, chargé de la surveillance de lieux sensibles tels Downing Street, a été condamné à neuf mois de prison lundi à Londres pour avoir abandonné son poste à plusieurs reprises pour rejoindre sa maîtresse.

Ricci Giff, un père de famille de 38 ans, était poursuivi pour avoir quitté son service par trois fois en 2011 pour retrouver son amie. Celle-ci, dépressive, s'était suicidée quelques mois plus tard. La relation qu'elle entretenait avec le policier avait alors été découverte par les enquêteurs qui avaient retrouvé des messages et des photos sur son téléphone portable.

Quand il la retrouvait, le policier laissait sa radio allumée, mais le tribunal a estimé qu'il n'en avait pas moins commis une infraction importante au règlement.  "Il était armé et censé faire partie d'une unité d'élite chargée de la protection de personnalités", a souligné l'accusation lors de son procès. "Il était, plus que quiconque, à même de mesurer les conséquences potentiellement catastrophiques de son geste si quelque chose s'était passé, exigeant une réponse immédiate", a ajouté le Parquet.