Le plan d’Obama pour réguler le monde de la finance

  • A
  • A
Le plan d’Obama pour réguler le monde de la finance
Partagez sur :

Le président américain a annoncé mercredi des changements "de la même ampleur que ceux qui ont suivi la Grande Dépression des années 30".

Une "transformation d'une ampleur inédite depuis les réformes qui ont suivi la Grande Dépression" des années 1930, selon Barack Obama. Le président américain a précisé mercredi son projet visant à renforcer le contrôle des autorités sur le monde de la finance après des années de dérégulation ou de laisser-faire.

Il s’agit de moderniser un système de régulation jugé inefficace, et de placer sous son contrôle des pans entiers de l'activité financière qui y échappaient jusque-là.

Plutôt que de faire le ménage parmi les nombreux organismes de régulation, dont la multitude a été identifiée comme l'une des failles du système, le gouvernement propose la création d'un Conseil de surveillance des services financiers, chargé d'identifier les risques, de coordonner l'action des régulateurs et d'aider à combler les lacunes éventuelles du système de surveillance.

La banque centrale se verrait, elle, confier la tâche de réguler et superviser les plus grandes institutions financières du pays, dont la faillite mettrait en danger l'ensemble du système économique.

Pour plus de stabilité, le gouvernement veut également relever les niveaux de capital que devront posséder toutes les institutions financières. La réforme propose aussi la constitution d'une nouvelle agence de protection des consommateurs. Celle-ci sera chargée de superviser spécifiquement les crédits immobiliers et les crédits à la consommation.

Barack Obama veut aller vite. La réforme doit désormais passer par l'examen du Congrès. Le président de la Commission des services financiers de la Chambre des représentants, Barney Franck, a indiqué qu'il comptait avoir une loi d'ici à la fin de l'année.