Le plan d'aide à la Grèce est prêt

  • A
  • A
Le plan d'aide à la Grèce est prêt
@ MAXPPP
Partagez sur :

L'Europe a fixé dimanche le plan d'une aide éventuelle à la Grèce si celle-ci la réclame.

Tout est (quasiment) prêt. Des détails restent à finaliser mais la structure est là : les pays de la zone euro ont mis dimanche à la disposition de la Grèce un plan d'aide d'au moins 30 milliards d'euros pour l'aider à sortir de la crise budgétaire.

Tous les Etats membres de la zone euro participeront à ce plan d'aide en fonction de leur moyen a déclaré Jean-Claude Juncker, le chef de file des ministres des Finances. Les pays de la zone euro sont disposés à prêter des fonds à la Grèce à un taux "autour de 5%", soit nettement moins que le taux de 7,5% dont doit s'acquitter l'Etat grec aujourd'hui sur les marchés obligataires.

Un plan coordonné avec le FMI

Le programme envisagé court sur trois ans. Les 30 milliards pris en charge par les pays de la zone euro devront être complétés par le FMI. L'enveloppe globale envisagée pourrait ainsi atteindre jusqu'à 45 milliards d'euros la première année. Une réunion d'experts de la Commission européenne et du FMI est prévue pour lundi à Bruxelles afin de fixer les détails.

La balle est désormais dans le camp de la Grèce qui doit dire si elle souhaite ou pas activé ce plan. Le gouvernement grec a réaffirmé dimanche qu'il n'avait pas demandé de soutien européen. Il continue à dire qu'il s'en sortira par ses propres moyens grâce aux mesures d'économies budgétaires déjà prises. Toutefois, de l'avis des professionnels des marchés, il est de plus en plus probable qu'Athènes va y recourir. Une décision est attendue dans les prochains jours.

La Grèce est confrontée depuis plusieurs mois à une crise budgétaire sans précédent. Du fait de l'ampleur de ses déficits, beaucoup plus élevés que prévu, et de sa dette (300 milliards d'euros), le pays éprouve des difficultés à emprunter sur les marchés financiers qui ont perdu confiance et fixent des taux toujours plus élevés.