Le petit-fils du parrain légendaire John Gotti arrêté et déféré à New York

  • A
  • A
Le petit-fils du parrain légendaire John Gotti arrêté et déféré à New York
Il est suspecté d'avoir participé au hold-up qui a eu lieu en avril 2012 à la Maspeth Federal Savings and Loan Association.@ JOE SCARNICI / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Accusé de s'être livré à des activités mafieuses, notamment le braquage d'une banque,  petit-fils du légendaire parrain new-yorkais John Gotti a été interpellé mercredi.

Le petit-fils du légendaire parrain new-yorkais John Gotti a été interpellé mercredi et est accusé de s'être livré à diverses activités mafieuses, notamment le braquage d'une banque, selon la procureure fédérale Bridget Rohde. Agé de 23 ans, John J. Gotti, qui porte le même nom que son illustre grand-père, est suspecté d'avoir participé au hold-up qui a eu lieu en avril 2012 à la Maspeth Federal Savings and Loan Association, dans le quartier new-yorkais du Queens.

Voiture incendiée. Alors qu'il attendait dehors en compagnie d'un complice, le troisième membre de l'équipe avait demandé au guichetier de lui remettre le contenu de sa caisse, ne repartant qu'avec 5.491 dollars. Quelques jours plus tôt, il aurait mis le feu, avec deux complices, à une voiture à la demande de Vincent Asaro, un cadre du clan mafieux Bonanno, qui en voulait au propriétaire de lui avoir fait une queue de poisson. 

Six autres personnes interpellées. Le jeune homme a été présenté à un juge fédéral de Brooklyn qui lui a signifié son inculpation, principalement pour incendie volontaire et vol en bande organisée, et ordonné son placement en détention. Outre John J. Gotti, six personnes ont été interpellées mercredi, notamment Vincent Asaro (82 ans), relaxé en 2015 à l'issue de son procès pour sa participation présumée au fameux "casse de la Lufthansa", en 1978, qui avait vu une bande organisée dérober pour six millions en numéraire et bijoux dans un coffre de l'aéroport John F. Kennedy.

Les mafias toujours actives aux Etats-Unis. L'enquête, dont des éléments ont été révélés par la procureure du district est de l'Etat de New York, Bridget Rohde, montre que les membres des grands clans de la mafia new-yorkaise continuent d'user de leurs anciennes méthodes pour intimider et s'enrichir. En 2002, la mort de John Gotti, chef de la famille mafieuse Gambino, connu pour son extravagance mais aussi sa brutalité, avait semblé marquer la fin d'une époque.

Mais début août 2016, une quarantaine de membres de la Cosa Nostra, organisation mafieuse américaine de la côte est des Etats-Unis, ont été interpellés lors d'un vaste coup de filet, sur fond d'accusations d'extorsion et d'organisation de jeux clandestins. L'affaire suit son cours mais aucune date n'a encore été fixée pour la tenue du procès.