Le Pentagone confirme la mort de deux responsables d'Al-Qaïda en Afghanistan

  • A
  • A
Le Pentagone confirme la mort de deux responsables d'Al-Qaïda en Afghanistan
Le porte-parole du Pentagone, Peter Cook, a confirmé la mort de deux responsables d'Al-Qaïda.@ OLIVIER DOULIERY / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Un lieutenant de la cible initiale, Farouq al-Qahtani, et un artificier d'Al-Qaïda ont été tués dans un bombardement du mois d'octobre dernier.

Un bombardement américain opéré en octobre, qui visait un haut responsable d'Al-Qaïda en Afghanistan, a également tué deux autres membres de la nébuleuse, a confirmé lundi le Pentagone.

Trois cibles atteintes. Le ministère américain de la Défense avait annoncé début novembre la mort de la cible initiale, Farouq al-Qahtani, connu comme l'émir de l'organisation pour le Nord-Est afghan. Il avait été tué lors de la frappe le 23 octobre dernier dans la province de Kunar. À l'époque, Washington avait indiqué que deux autres responsables d'Al-Qaïda étaient visés.

Un lieutenant et un artificier également tués. Le Pentagone a annoncé lundi, par la voix de son porte-parole Peter Cook, que le bombardement avait également tué Bilal al-Utabi, adjoint de Qahtani, ainsi qu'Abd al-Wahid al-Junabi, "expert en explosifs" d'Al-Qaïda. "Tous les trois étaient activement impliqués dans l'organisation et la conduite d'attentats terroristes à l'intérieur comme à l'extérieur de l'Afghanistan", a expliqué Peter Cook. Un organe de sécurité afghan avait déjà annoncé la mort de Bilal al-Utabi.

La fin d'une longue traque. Les États-Unis traquaient Qahtani, un proche d'Oussama ben Laden, depuis des années : il était notamment connu pour avoir recruté de nombreux jeunes dans la région au profit d'Al-Qaïda, aujourd'hui sur le déclin. Il aurait aussi organisé le financement et la préparation d'attaques contre les forces de la coalition en Afghanistan, ainsi qu'en Asie du Sud-Est et en Occident.