Le Pentagone annonce la mort du djihadiste français Boubaker El Hakim

  • A
  • A
Partagez sur :

Le commandement de l'armée américaine affirme que le djihadiste français est mort dans une frappe de drone à Raqqa, le mois dernier. 

L'hypothèse de sa mort était évoquée depuis quelques jours. Le Pentagone l'a affirmé cette nuit : le djihadiste français Boubaker El Hakim, haut placé au sein de l'organisation Etat islamique (EI), a été tué en Syrie le mois dernier. Il se trouvait à bord de son pick-up sur une route de la ville de Raqqa lorsqu'un drone l'a pris pour cible. 

Formateur de Kouachi. Franco-Tunisien, Boubaker El Hakim était déjà soldat d'Al-Qaïda avant de rejoindre l'EI. Lors d'un séjour à la prison de Fresnes, en 2005, il aurait formé l'un des frères Kouachi, à l'origine de l'attaque de Charlie Hebdo. Les services de renseignement estiment qu'il a aussi un rôle dans l'impulsion des attentats du 13-Novembre. Il a aussi appelé ses "frères" restés en France à "tuer n'importe qui".

Selon le commandement de l'armée américaine, le Français était également le cerveau de nombreuses autres opérations extérieures de l'EI, comme l'attaque contre le musée du Bardo à Tunis, en mars 2015.