Le PDG de Goldman Sachs défend l'accord de Paris dans son premier tweet

  • A
  • A
Le PDG de Goldman Sachs défend l'accord de Paris dans son premier tweet
@ SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Le PDG de la banque d'affaires, soutien de Hillary Clinton

Lloyd Blankfein, le PDG de la banque d'affaires Goldman Sachs dont l'ancien numéro 2 est devenu un conseiller influent de Donald Trump, a jugé jeudi que le retrait des Etats-Unis de l'accord de Paris sur le climat est un "revers" pour la première puissance économique mondiale.

"Un revers pour le leadership des Etats-Unis". "La décision d'aujourd'hui est un revers pour l'environnement et pour le leadership des Etats-Unis dans le monde", a tweeté Lloyd Blankfein. C'est la première fois que le banquier, un des plus puissants de Wall Street, se sert de son compte Twitter ouvert pourtant en 2011. Ce tweet a été repris immédiatement par le compte officiel de Goldman Sachs et son authenticité confirmée à l'AFP par la firme. 

Opposé à Trump depuis le début. La réaction de Lloyd Blankfein n'est pas à proprement parler une surprise car il a affiché son soutien lors de la campagne présidentielle à la candidate démocrate Hillary Clinton et Donald Trump s'est servi de son image pendant ses meetings pour dénoncer la cupidité de Wall Street. Toutefois, l'administration Trump comprend plusieurs anciens dirigeants de la banque à des postes clés. Gary Cohn, qui était encore jusqu'à il y a quelques mois le numéro 2 de Goldman Sachs et destiné à succéder à Lloyd Blankfein, est devenu l'un des plus influents conseillers économiques du président américain. Il est, avec Steven Mnuchin, autre "Goldman Boy" devenu secrétaire au Trésor, en train d'élaborer la réforme fiscale promise par le président.