Le patrimoine des britanniques a fondu avec le Brexit

  • A
  • A
Le patrimoine des britanniques a fondu avec le Brexit
Le patrimoine des adultes britanniques a fondu de 33.000 dollars en 2016.@ Daniel Leal-Olivas / AFP
Partagez sur :

A cause de la chute de la livre sterling, le Royaume-Uni a perdu plus de 400.000 millionnaires en 2016.

Le patrimoine des ménages britanniques a fondu avec le Brexit, selon une étude publiée mardi par Crédit Suisse, le numéro deux du secteur bancaire helvétique, qui a estimé la baisse à 1.400 milliards d'euros. Les auteurs de cette étude, consacrée à la richesse des ménages au niveau mondial en 2016, ont attribué ce déclin principalement à la chute de la livre sterling et aux secousses sur les marchés financiers qui ont suivi le vote sur la sortie de l'Union Européenne. Mécaniquement, leur niveau de fortune s'est trouvé nettement réduit dans les comparaisons internationales, exprimées en dollar.

Moins de millionnaires. "La fortune par adulte a déjà perdu 33.000 dollars, à 289.000 dollars, depuis la fin du mois de juin", a fait valoir Michael O'Sullivan, directeur des investissements au sein de la division internationale de gestion de fortune de Crédit Suisse, cité dans un communiqué. "En fait, 406.000 habitants du Royaume-Uni ne sont plus millionnaires en dollars", a-t-il ajouté. Selon l'étude, le Royaume Uni compte quelques 2,2 millions de millionnaires lorsque leur fortune est évaluée en dollar, soit 6,8% du nombre de millionnaires dans le monde.

La crise est encore sensible. Entre 2000 et 2008, le patrimoine des ménages britanniques avait fortement augmenté grâce au boom de l'immobilier et à la bonne tenue des marchés d'actions. La richesse des britanniques avait cependant sensiblement chuté avec la crise financière. En 2012, elle avait pratiquement rattrapé ses pertes lorsqu'elle était exprimée dans la devise britannique, mais était toujours inférieure de 11% à ses niveaux d'avant crise une fois convertie en dollars.

Le patrimoine mondial stagne. Le rapport sur la richesse réalisé chaque année par Crédit Suisse évalue le patrimoine de ménages dans plus de 200 pays en tenant compte à la fois de la valeur de leurs actifs financiers et de leur patrimoine immobilier après déduction de leur dette. Ce rapport 2016, qui constitue sa septième édition, a mis en lumière que le patrimoine des ménages au niveau mondial avait stagné sur un an, se maintenant à environ 52.800 dollars par adulte, malgré d'importantes disparités régionales.

Les Suisses sont les plus riches. De mi-2015 à mi-2016, la richesse totale a grimpé de 8,3% en Asie Pacifique, mais s'est contractée de 2,8% en Chine et de 0,8% en Inde. Elle a également progressé de 2% en Amérique du Nord mais reculé de 4,1% en Amérique latine. En Europe elle s'est repliée de 1,7%.  La Suisse arrive en tête du classement en termes de fortune moyenne par habitant, qui malgré une baisse par rapport à l'année précédente se monte à 562.000 dollars en 2016. Les Suisses sont onze fois plus riches que la moyenne mondiale. La Suisse devance l'Australie, où la richesse moyenne par habitant atteint 376.000 dollars, les États-Unis à 345.000 dollars et la Norvège, où elle se chiffre à 312.000 dollars.