Le pasteur Jones renonce à brûler le Coran

  • A
  • A
Le pasteur Jones renonce à brûler le Coran
@ REUTERS
Partagez sur :

La colère s'était répandue, à la fin du ramadan, contre l'initiative de ce pasteur américain.

Face au tollé, Terry Jones renonce. Le pasteur de Floride a assuré, vendredi, qu'il ne prévoyait plus de brûler des exemplaires du Coran pour commémorer les attentats du 11 septembre 2001.

"Nous avons prévu de ne pas le faire"

Soumis aux pressions de la Maison-Blanche, qui craint des répercussions violentes en Afghanistan, Terry Jones avait déjà annoncé jeudi qu'il abandonnait son projet avant déclarer vouloir se donner le temps de la réflexion. "Aujourd'hui, nous avons prévu de ne pas le faire", a-t-il dit dans l'émission d'ABC "Good Morning America".

Le chef de la petite église de Gainesville, en Floride, espère toujours un accord avec des responsables musulmans pour déplacer l'endroit où doit être construite une mosquée, près du site où les tours jumelles du World Trade Center furent détruites en 2001.

La colère monte à la fin du ramadan

Le projet, qui suscite une vive polémique depuis plusieurs semaines aux Etats-Unis, a provoqué vendredi une série de rassemblements en Afghanistan.

La réaction du Pakistan au projet de Terry Jones

© REUTERS

A Pakistan également, environ 600 personnes, dont des religieux, ont également manifesté et ont brûlé des drapeaux américains.

Le Premier ministre du mouvement islamiste Hamas, Ismaïl Haniyeh, a aussi conspué le pasteur américain, le qualifiant de" fou furieux".