Urbi et Orbi : François appelle à bénir ceux qui aident les migrants

  • A
  • A
Urbi et Orbi : François appelle à bénir ceux qui aident les migrants
@ VINCENZO PINTO / AFP
Partagez sur :

François, dans sa bénédiction Urbi et Orbi prononcée le jour de Noël, a abordé la question de la Syrie, de la Libye, du terrorisme et des migrants.

Guerre en Syrie, crise des migrants, terrorisme... le pape François a parlé vendredi, dans son message traditionnel de Noël, des grandes thèmes qui ont bouleversé l'actualité mondiale en 2015.

Urgence aussi pour la Libye. Dans son message Urbi et Orbi (à la ville et au monde) lancé de la loggia de la basilique Saint-Pierre du Vatican, le nonce pontifical a apporté son plein soutien aux récents efforts engagés sous l'égide de l'ONU pour mettre fin de toute urgence aux conflits en Syrie et en Libye. "Que l'entente intervenue au sein des Nations unies parvienne le plus tôt possible à faire taire le vacarme des armes en Syrie. Il est aussi urgent que l'accord sur la Libye obtienne le soutien de tous" les protagonistes de ce conflit civil, a demandé le pape.

Dénonciation du terrorisme. Le pape a aussi dénoncé "les atroces actions terroristes" et "la destruction du patrimoine historique et culturel de peuples entiers". Jorge Bergoglio a notamment rappelé "les atroces actions terroristes sous les cieux d'Egypte, à Beyrouth, Paris, Bamako et Tunis", et déploré que le terrorisme "n'épargne pas non plus le patrimoine historique et culturel de peuples entiers".

La bénédiction pour ceux qui aident les migrants. Alors qu'un million de migrants sont arrivés en Europe en 2015, François a lancé un nouvel appel en faveur des personnes qui fuient la misère et les conflits, demandant à Dieu de "récompenser" les personnes et les Etats qui "secourent et accueillent de nombreux migrants et réfugiés". Il a demandé "d'abondantes bénédictions pour tous ceux, qui, simples particuliers et Etats, s'emploient avec générosité à secourir et accueillir les nombreux migrants et réfugiés (...), les aidant à s'intégrer".