Le Pape François, du Saint-Siège au fief de la mafia

  • A
  • A
Le Pape François, du Saint-Siège au fief de la mafia
@ VINCENZO PINTO / AFP
Partagez sur :

SYMBOLE - Le Pape quitte les ors du Vatican pour se rendre dans le quartier de Scampia, à Naples, le fief de la Camorra.

François vs Maradona. Argentin et catholique. Deux avantages de taille pour être bien accueilli à Naples, où le Pape François se rend samedi. Les Partenopei, les habitants de la ville, sont de fervents admirateurs du Padre Pio, leur saint-patron, et de Maradona, le Pibe de Oro qui redonna gloire et fierté au club de la ville. Originaire de Buenos Aires et représentant du Saint-Siège, le  "Pape-star" a donc tout pour plaire à ses ouailles du sud de l'Italie.

François vs Camorra. C'est pourquoi Jorge Bergoglio, de son nom civil, peut se permettre une visite plutôt osée, prévue samedi. Le Pape compte se rendre dans le quartier de Scampia, fief de la Camorra, la mafia locale, puis visiter la prison de la ville. Deux choix  d'autant plus symboliques qu'il devrait prononcer un discours musclé contre l'organisation criminelle installée depuis plus d'un siècle dans la capitale de la Campanie.

Sous haute surveillance. Les mesures de sécurité seront drastiques, d'autant que le pape circulera en voiture sur un total de 25 kilomètres. Selon la presse locale, 3.000 agents des forces de l'ordre, dont des tireurs d'élite sur les toits, seront déployés. Même si aucune menace spécifique n'est signalée, le risque d'un attentat djihadiste après la tuerie de Tunis ou d'une tentative de vengeance de la part de la mafia après l'excommunication prononcée contre elle par le pape, n'est pas à exclure.  

Dîner avec des prisonniers. Il rejoindra ensuite en voiture la célèbre Piazza del Plebiscito, dans le centre-ville, pour une messe, avant de visiter la prison de Poggioreale, qui compte 2.500 détenus dans un espace prévu pour 1.400.  Il déjeunera avec quelque 90 d'entre eux, dont une dizaine de transsexuels, homosexuels et malades du sida. 

Dans la cathédrale, il s'inclinera ensuite devant les reliques de Saint-Janvier, un des protecteurs de la ville, dont le sang, selon la tradition, se liquéfie plusieurs fois chaque année. Mais malgré tous ses efforts, pas sûr qu'après cette visite, François l'Argentin parvienne à déloger Maradona des cœurs des tifosi. 

>> LIRE AUSSI - François : "On ne peut insulter la foi des autres"

>> LIRE AUSSI - Record d'affluence pour une messe du Pape François aux Philippines

>> LIRE AUSSI - Combien de temps François peut-il durer ?