Le New York Times approche les 2,5 millions d'abonnés en ligne

  • A
  • A
Le New York Times approche les 2,5 millions d'abonnés en ligne
Si les recettes publicitaires en ligne ont progressé, celles pour l'édition papier ont baissé de 20,1% pour le quotidien américain.@ SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Le quotidien américain a atteint un chiffre d'affaires de 385,6 millions de dollars (331 millions d'euros) avec des abonnements en hausse mais une baisse de revenus publicitaires.

Le New York Times comptait près de 2,5 millions d'abonnés payants à ses produits en ligne à la fin du troisième trimestre et ses recettes publicitaires dans ce secteur ont progressé de 11% entre juillet et septembre, selon des résultats publiés mercredi.

Hausse des abonnements en lige, baisse de la pub papier. Le quotidien américain a vu le nombre de ses abonnements exclusivement en ligne progresser de 154.000 unités pour atteindre 2,487 millions sur le troisième trimestre. Sur un an, la hausse est de 59%. Il s'agit d'un rythme supérieur à celui du trimestre précédent (114.000) mais inférieur à celui du 1er où, porté par l'élection de Donald Trump, il avait atteint 348.000. Si les recettes publicitaires en ligne ont progressé, celles pour l'édition papier ont baissé de 20,1%. Cela a contribué à augmenter encore davantage la part des premières par rapport aux secondes dans le total à 43,3% pour 35,5% un an plus tôt.

Un chiffre d'affaires inférieur aux attentes. Le chiffre d'affaires a progressé de 6,1% à 385,6 millions de dollars (331 millions d'euros) avec une progression des revenus provenant des abonnements de 13,6% mais une baisse de 9% des revenus publicitaires. Il est toutefois inférieur aux attentes du marché qui étaient de 389 millions de dollars (335 millions d'euros). Le bénéfice net a atteint 32,2 millions de dollars (28 millions d'euros) pour 406.000 dollars (349.000 euros) un an plus tôt. Le bénéfice par action ajusté, la référence en Amérique du nord, a largement dépassé les attentes à 20 cents, là où les analystes prévoyaient seulement 8 cents.

Le groupe a indiqué mercredi qu'il s'attendait à un nouveau recul de l'ordre de 10% de ses recettes publicitaires au 4e trimestre mais à une hausse de 10% des revenus provenant de ses abonnements. Suite à la déception sur le chiffre d'affaires, l'action perdait 3,14% à 18,50 dollars à l'ouverture de Wall Street.