Le Net indigné par la Fête du chien

  • A
  • A
Le Net indigné par la Fête du chien
Entre 5.000 et 10.000 chiens étaient abattus chaque année en Chine lors du festival.@ MAXPPP
Partagez sur :

Une pétition virtuelle a permis de faire interdire en Chine cette fête gastronomique cruelle.

C'est finalement Internet qui aura eu raison d'une fête traditionnelle chinoise. Existant depuis six siècles dans la ville de Jinhua, dans l'Est de la Chine, la Fête du chien a déclenché une véritable levée de boucliers cette année. Il faut dire que derrière ce festival en apparence amical pour les animaux, se cachent des massacres de chiens par milliers.

Une fête traditionnelle cruelle

Il faut remonter six siècles en arrière pour trouver l'origine de la Fête du chien. A l'époque, un général avait remporté une bataille en massacrant les chiens qui l'empêchaient d'attaquer discrètement la nuit. Depuis, la tradition veut que tous les ans, entre 5.000 et 10.000 chiens soient abattus dans les rues avant d'être mangés dans les restaurants de la ville.

Lors du festival, les visiteurs étaient invités à choisir des chiens et à les tuer "à leur manière" : coup de couteaux, étranglement... Tous les moyens étaient bons, avant d'envoyer l'animal à la cuisson. Devant une telle cruauté, une pétition virtuelle est née.

Le gouvernement inquiet

Les dizaines de milliers de signatures virtuelles récoltées dans tout le pays, ont poussé le gouvernement chinois à interdire cette fête... et à s'inquiéter de l'influence grandissante des réseaux sociaux.

Il n'est pas de bon ton en Chine de voir naître un début d'expression publique, même si celle-ci concerne les animaux.