Indignation après la destruction des trésors de l'Irak

  • A
  • A
Indignation après la destruction des trésors de l'Irak
Partagez sur :

Politiques, scientifiques ou simples citoyens, les réactions se multiplient après que l'EI a détruit les sculptures assyriennes et les livres du musée de Mossoul, en Irak. 

Terrorisme culturel. L'Irak, berceau de l'humanité. C'est en effet sur le territoire actuel de ce pays exsangue que sont nées, il y a plusieurs millénaires, les civilisations sumériennes et assyriennes. Des civilisations dont l'héritage historique est aujourd'hui "en danger", comme l'affirme la communauté scientifique des archéologues, très inquiets après que l'EI a investi le musée de Mossoul, et détruit des dizaines de statues et de livres jugés "impies" par les djihadistes. 

D'autres sites en danger. L'organisation Etat islamique règne actuellement sur un territoire où pullulent les sites historiques. Les villes de Hatra, inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO, et de Nimroud, toutes deux au sud de Mossoul, dans le nord de l'Irak, sont particulièrement en danger, selon eux. "Ce n'est pas fini, et la communauté internationale doit intervenir", martèle Abdelamir Hamdani, un archéologue irakien de l'Université Stony Brook de New York.

L'UNESCO monte au front. "C'est l'une des plus importantes capitales assyriennes, on y trouve des bas-reliefs et des taureaux ailés... Cela serait un véritable désastre", dit l'archéologue, joint au téléphone par l'AFP. "Ils vont peut-être aussi attaquer et détruire Hatra". Cette ville se trouve sur un territoire contrôlé par l'EI à une centaine de kilomètres au sud-ouest de Mossoul. Selon l'UNESCO, "ce qui reste de la ville, particulièrement les temples où les architectures grecques et romaines se mêlent à des décorations orientales, atteste de la grandeur de la civilisation".

L'appel à l'aide des archéologues. "Je crains qu'ils ne prévoient plus de destructions", s'alarme Ihsan Fethi, un spécialiste de l'architecture et du patrimoine irakiens, basé en Jordanie. "Ils sont capables de tout, ils sont capables de dire que les temples de Hatra sont païens et de les faire sauter. Qui les arrêtera?"Outre la destruction des trésors archéologiques montrée dans la vidéo jeudi, des membres de l'EI ont aussi fait exploser une mosquée du XIIe siècle à Mossoul car, selon Ihsan Fethi, "elle contenait une tombe" d'une personne révérée.

La réaction de François Hollande. Depuis les Philippines, où il est actuellement en déplacement, François Hollande n'a pas manqué de réagir. "La barbarie touche les personnes, l'Histoire, les mémoires, la culture", a déclaré le chef de l'Etat français devant des journalistes, estimant que "ce que veulent faire les terroristes, c'est détruire tout ce qui est humanité"."Quand on veut anéantir le patrimoine, on veut anéantir tous ceux et toutes celles qui portent un message de culture", a-t-il encore observé. 

>> LIRE AUSSI - L'EI s'attaque aux trésors du musée de Mossoul

>> LIRE AUSSI - "L'appel de Manille" de François Hollande

>> LIRE AUSSI - L'identité de "Jihadi John" révélée