Le ministre super-star avait copié

  • A
  • A
Le ministre super-star avait copié
Une "chasse au plagiat" est depuis ouverte sur le web contre Karl-Theodor zu Guttenberg.@ Reuters
Partagez sur :

La polémique enfle outre-Rhin autour de la thèse de doctorat de Karl-Theodor zu Guttenberg.

Karl-Theodor zu Guttenberg, l’étoile montante de la politique allemande, fait décidément beaucoup parler de lui. Le très populaire ministre allemand de la Défense est accusé de plagiat dans sa thèse de doctorat et fait les gros titres de la presse, affublé du surnom de "Baron du copier-coller". "Pour un ministre, et qui plus est la super-star du gouvernement, il est lamentable d'être démasqué comme un tricheur", écrit le Märkische Allgemeine.

Au centre de la polémique, la thèse de doctorat rédigée en 2006 par Karl-Theodor zu Guttenberg dans laquelle il n'aurait pas cité ses sources. L'Université de Bayreuth, en Bavière, lui a donné deux semaines pour se justifier, et deux plaintes pour plagiat ont déjà été déposées. "Je vais renoncer au titre temporairement, j'insiste temporairement, jusqu'à ce que soient fournis les résultats de l'examen" par l'université, a-t-il déclaré devant des journalistes, écartant toute idée de démission. "Les gens dans ce pays attendent que je m'occupe avec toute mon énergie de mon portefeuille de ministre de la Défense qui demande beaucoup et je peux le faire."

"Un audacieux plagiat"

L'affaire a éclaté mercredi dans le quotidien de centre-gauche Süddeutsche Zeitung (SZ). Un professeur de droit affirmait qu'en plusieurs endroits la thèse était "un audacieux plagiat" et "une supercherie". Depuis, nombre de journaux ont enquêté et l'hebdomadaire Der Spiegel a par exemple trouvé des dizaines de pages qui seraient directement empruntées à diverses publications, sans crédit.

Une "chasse au plagiat" est depuis ouverte sur le web, où un universitaire demande aux internautes leur coopération pour décortiquer la thèse. La professeur de Science politique qui est l'auteur des pages identifiées par le SZ, Barbara Zehnpfennnig, réclamait jeudi que le ministre soit déchu de son titre de docteur. "Je suis stupéfaite que quelqu'un puisse faire quelque chose d'aussi flagrant", a-t-elle commenté.

Un reproche "incompréhensible", pour le ministre

"Le reproche selon lequel ma thèse de doctorat serait un plagiat est incompréhensible", s'est défendu mercredi le ministre, se disant "tout à fait prêt à examiner si les plus de 1.200 notes en bas de pages et 475 pages de notes ont été correctement insérées là où elles le devraient".

Cette nouvelle polémique aura-t-elle un impact sur l’avenir politique de Karl-Thedor zu Guttenberg ? Le ministre, âgé de 39 ans, qui a troqué l'Economie pour la Défense en octobre 2009 est parfois présenté comme un successeur de la chancelière Angela Merkel. Boucles noires gominées et sourire éclatant, le baron Karl-Theodor Maria Nikolaus Johann Jakob Philipp Franz Joseph Sylvester von und zu Guttenberg, dont le lignage remonte au Moyen Age, apparaît régulièrement dans les magazines, en smoking, en battle dress ou en T-shirt à un concert de rock.

Cette exposition fait grincer des dents dans un pays où les politiques sont discrets sur leur vie privée. Une visite aux troupes en Afghanistan à la veille de Noël avec sa blonde épouse Stephanie, née von Bismarck, et un célèbre animateur de talk shows télévisés, avait déjà provoqué un tollé médiatique. Jeudi, Karl-Theodor zu Guttenberg effectuait une nouvelle visite surprise en Afghanistan. Cette fois-ci sans journaliste.