"Le Mexique a fait taire le coq français"

  • A
  • A
"Le Mexique a fait taire le coq français"
@ REUTERS
Partagez sur :

REVUE DE PRESSE - "Un but ! Et des larmes", exulte la presse mexicaine vendredi matin.

Du vert, du blanc, du rouge. Les trois couleurs de la sélection mexicaine, la "Tri", sont partout à la une dans la presse de l’autre côté de l’Atlantique. "Historique", s'enthousiasment les journaux mexicains.

Première victoire contre l’équipe de France et pas de géant vers la qualification pour les huitièmes de finale : "Nous vivons un grand jour", confie le sélectionneur Javier Aguirre, dans les colonnes du quotidien El Universal. "Ça y est, on l’a fait", lance El Mundo Tehuacan. "Un but ! Et des larmes", commente El Diario de Yucatan dans un article intitulé "un but historique pour le Mexique".

Mexico DF est d’ordinaire l’une des capitales les plus embouteillées et congestionnées du monde. Pendant le match, jeudi soir, il n’y avait ni voitures dans les rues, ni vendeurs ambulants sur les trottoirs.

Et pour cause : les Mexicains étaient devant leur poste de télévision. Ici, le match vu de Puebla, à une centaine de kilomètres au sud de Mexico DF.

En une soirée, le Mexique s’est trouvé un héros, Javier Hernández. Son surnom : "Chicharito", le petit pois. Les commentateurs ne s’y sont pas trompés.

Quant aux commentaires sur l’équipe de France, ils ne sont évidemment pas tendres. "Le Mexique a mis la France à genoux", titre le journal El Universal. "Le Mexique a fait taire le coq français", ironise La Opinion. "Le Mexique rêve et la France agonise", résume le quotidien sportif hispanophone AS.