Le meurtrier présumé de Trayvon libéré ?

  • A
  • A
Le meurtrier présumé de Trayvon libéré ?
@ Reuters
Partagez sur :

George Zimmerman saura vendredi si sa demande de remise en liberté sous caution est acceptée.

L'affaire Trayvon Martin n'a pas fini de secouer l'Amérique. Une audience tranchera vendredi entre la remise en liberté sous caution, dans l'attente de son procès, ou la poursuite de la détention de George Zimmerman, inculpé du meurtre sans préméditation de l'adolescent noir le 26 février dernier.

Ce vigile de quartier bénévole a reconnu avoir tué Trayvon Martin à Sanford, après l'avoir nié dans un premier temps, mais il affirme avoir tiré en état de légitime défense. Or, Trayvon Martin ne portait pas d'arme.

Longtemps laissé en liberté

Le sort réservé à George Zimmerman a scandalisé dans un premier temps la communauté noire américaine. Après avoir été longtemps laissé en liberté, le vigile bénévole a finalement été placé en détention et inculpé la semaine dernière. La police avait décidé dans un premier temps de ne pas l'arrêter, faute selon elle d'avoir trouvé des preuves susceptibles d'infirmer sa version des faits.

Des manifestations avaient été organisées en Floride en guise de protestation.

Les communautés divisées

Le meurtre du jeune homme de 17 ans a remis la question du racisme sur le devant de la scène aux Etats-Unis, attisant au passage les tensions entre les communautés.

Un sondage Reuters/Ipsos publié la semaine dernière illustre la division de l'opinion américaine en fonction de critères ethniques. Si 91% des Afro-Américains condamnent la mort de Trayvon Martin, seuls 35% des Blancs partagent ce sentiment.

"Si j'avais un fils, il ressemblerait à Trayvon",

Mardi, l'épouse du président Obama a qualifié dans une interview à NPR la mort de Trayvon Martin de "tragédie". Barack Obama lui-même avait fait part de son émotion après l'annonce de la mort du jeune homme.

"Si j'avais un fils, il ressemblerait à Trayvon", avait déclaré le président américain fin mars :









































George Zimmerman pourrait au final être condamné à la réclusion à perpétuité.