Le Mariage gay "pas évoqué" avec le pape

  • A
  • A
Le Mariage gay "pas évoqué" avec le pape
@ REUTERS
Partagez sur :

Le député Thomas Thévenoud, qui a été reçu au Vatican, revient sur l'entrevue avec le pape.

L'info. Le pontife recevait samedi au Vatican une délégation de sénateurs et députés venus de France. Son allocution devant les parlementaires a semé la controverse samedi : dans un premier temps, plusieurs médias ont rapporté que le pape avait appelé les parlementaires, dans une allusion voilée, à abroger la loi sur le mariage gay. Une version rapidement nuancée.

La version qui a circulé dans un premier temps. "Mariage gay, euthanasie : Le pape invite les parlementaires français à "abroger" les lois si nécessaire", titre une agence de presse dans une alerte diffusée samedi peu avant 13 heures. L'information est aussitôt reprise par de nombreux médias français. 

La mise au point d'un député socialiste. L'information est nuancée quelques heures plus tard par le député socialiste Thomas Thévenoud qui faisait partie de la délégation de parlementaires reçus au Vatican. "Je veux rétablir la vérité", a-t-il déclaré au micro d'Europe 1. "A aucun moment, ni dans le discours du pape François, ni dans les propos qu'a tenu le sénateur UMP Charles Revet, il n'a été fait état de la loi sur le mariage pour tous", a-t-il souligné.

"Ce sujet n'a pas été évoqué", a ajouté le député socialiste. "Le pape François a tenté de rappeler la mission d'un parlementaire qui est de voter la loi et aussi d'être au service de ses concitoyens", a-t-il conclu.



Le fin mot de l'histoire ? La Croix publie sur son site un verbatim de l'allocution du pape, le mariage gay n'y est effectivement pas explicitement mentionné : "Votre tâche est certes technique et juridique, consistant à proposer des lois, à les amender ou même à les abroger. Il vous est aussi nécessaire de leur insuffler un supplément, un esprit, une âme dirais-je, qui ne reflète pas uniquement les modes et les idées du moment, mais qui leur apporte l’indispensable qualité qui élève et anoblit la personne humaine", peut-on lire. Sur le site de Radio Vatican, on peut lire un compte-rendu analogue en anglais où le pape invite les élus français à donner "une âme" aux lois.