Le logeur présumé de Salah Abdeslam remis en liberté en Belgique

  • A
  • A
Le logeur présumé de Salah Abdeslam remis en liberté en Belgique
Le cousin aurait permis à Salah Abdeslam de se cacher pendant sa cavale, à Molenbeek.@ FILIP DE SMET / BELGA / AFP
Partagez sur :

Salah Abdeslam s'est terré après les attentats du 13-Novembre avec un complice dans la cave de l'appartement de son cousin, à Molenbeek.

La justice belge a annoncé la libération sous conditions lundi d'Abid Aberkan, un cousin de Salah Abdeslam, seul survivant des auteurs des attentats parisiens de novembre 2015, qu'il aurait caché avant son arrestation en mars 2016. C'est dans la cave de l'appartement où vivait la famille Aberkan, dans la commune bruxelloise de Molenbeek, que Salah Abdeslam s'est terré avec un complice dans les derniers jours de sa cavale, qui a pris fin le 18 mars 2016.

Présentation au commissariat et suivi psychologique. Les conditions assorties à la libération conditionnelle du suspect, inculpé pour participation aux activités d'un groupe terroriste et recel de malfaiteurs, sont "classiques", a précisé un porte-parole du parquet fédéral belge, sans plus de détail. Selon la chaîne de télévision privée RTL, qui a révélé l'information, Abid Aberkan doit notamment se présenter tous les 3 jours au commissariat de Molenbeek, se faire suivre par un service psychosocial, chercher du travail et ne pas communiquer avec la presse. Quant à lui, Salah Abdeslam, 27 ans, détenu à l'isolement depuis plus d'un an près de Paris, refuse toujours de répondre aux questions du juge antiterroriste français.