Trierweiler et son livre à la Une de la presse britannique

  • A
  • A
Trierweiler et son livre à la Une de la presse britannique
@ REUTERS
Partagez sur :

REVUE DE PRESSE - L'ex-compagne de François Hollande, en tournée promotionnelle outre-Manche, a enchaîné les interviews.

Des entretiens "exclusifs" à la chaîne, son visage en première page des journaux, une séance de dédicaces dans une prestigieuse librairie londonienne, un dîner en son honneur… Est-ce la tournée promotionnelle de Stephen King ou J.K. Rowling ? Non, celle de Valérie Trierweiler. L'ex-compagne de François Hollande publie mardi au Royaume-Uni Thank You for This Moment, la traduction de son best-seller sorti en septembre, dans lequel elle raconte par le menu sa relation avec le président français. Et outre-Manche, la presse se passionne pour son récit, qui avait déjà fait grand bruit dans les tabloïds lorsque Merci pour ce moment avait déferlé sur les librairies françaises.

>> LIRE AUSSI - Les indiscrétions de Valérie Trierweiler à l'étranger

Trierweiler Times Magazine

"Sexe, secrets et mensonges". Ce week-end, le visage de Valérie Trierweiler, un doigt songeur devant la bouche, est apparu en gros plan sur la couverture du Times Magazine. Le titre : "Valérie Trierweiler : sexe, secrets et mensonges du président". Au passage, l'entretien s'accompagne de plusieurs pages sur "tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les femmes françaises"…

Valérie Trierweiler a aussi fait la "une" du journal conservateur Sunday Telegraph. Elle a accordé des entretiens à The Observer et au Daily Mail. Les Britanniques ont aussi vu l'ex-première dame à la télévision. Et plutôt deux fois qu'une, puisque la BBC a enregistré pas moins de deux entretiens avec Valérie Trierweiler. L'un a déjà été diffusé dimanche, l'autre le sera lundi soir.



"Une série de clichés à couper le souffle". Mais si Londres semble dérouler le tapis rouge à notre ex-première dame, les journalistes britanniques n'ont pas tous apprécié son livre. Une chroniqueuse du quotidien de gauche The Guardian, notamment, a descendu en flammes Thank You for This Moment : "une série de clichés à couper le souffle, trempés dans suffisamment de venin pour couler un gouvernement, sans parler de la prétentieuse narcissique qui semble avoir construit toute sa carrière autour d'un ego fragile".

"Lamentations sentimentales". Dans The Observer - l'édition du dimanche du Guardian - une autre journaliste raille ainsi le livre : "Ce sont 300 pages de piques délicieusement équivoques, de lamentations sentimentales et de dénigrements vicieux, assaisonnées à de larges pincées d'auto-justification. Trierweiler n'en finit pas de se sauver dans des salles de bain pour s'y effondrer, tandis que Hollande est un type pédant et indifférent, qui soit l'ignore, soit lui dit d'arrêter son mélodrame".

Trierweiler

© Reuters

>> LIRE AUSSI - L'éditeur du livre de Valérie Trierweiler s'explique

Les médias britanniques en ont profité pour glaner leur petit lot de confidences croustillantes, que Valérie Trierweiler n'avait pas daigné accorder à la presse française. Elle affirme avoir fait, non une "tentative de suicide", mais une "tentative de sommeil" lorsqu'elle a appris la relation Hollande-Gayet ; accuse l'Elysée d'avoir ordonné de lui administrer des sédatifs pour l'empêcher d'accompagner François Hollande à Tulle. Elle répète que le chef de l'Etat a été l'amour de sa vie, mais admet que "ce n'est pas Cary Grant". Et, histoire de piquer encore un peu plus la curiosité, Valérie Trierweiler annonce un nouveau chapitre inédit dans l'édition de poche de son livre ouvrage.

"Ca ferait un film passionnant". A un journaliste du Sunday Telegraph qui l'a rencontrée, le livre de Valérie Trierweiler inspire cette remarque : "c'est une vieille histoire, mais la façon dont Valérie la raconte, sans détour et avec de nombreux moments torrides, ferait un film passionnant". Un film ? C'est son "espoir", confie l'ex-première dame. L'occasion d'une nouvelle tournée promo ?

>> LIRE AUSSI - Valérie Trierweiler : merci pour ce gros chèque