Le Kremlin espère encore "un dialogue" avec Washington

  • A
  • A
Le Kremlin espère encore "un dialogue" avec Washington
Dimitri Peskov a pointé "la faute de Washington". @ SERGEI KARPUKHIN / POOL / AFP
Partagez sur :

Les relations entre la Russie et les États-Unis sont fragilisées par les frappes occidentales en Syrie et l'empoisonnement de Sergueï Skripal. 

La Russie a dit lundi encore espérer l'instauration d'un "dialogue" avec les États-Unis malgré "tout le dommage" qu'ont subi les relations entre ces deux puissances, auxquelles les frappes occidentales contre le régime de Damas ont porté un nouveau coup.

Pas de rencontre prévue. "Nous espérons qu'avec le temps, lorsque nos collègues américains auront réglé leurs problèmes internes, un dialogue débutera, malgré tout le dommage qu'ont subi les relations bilatérales par la faute de Washington", a déclaré aux journalistes le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Le porte-parole a néanmoins confirmé qu'"aucune discussion sur une possible rencontre" entre les présidents Vladimir Poutine et Donald Trump n'était actuellement en cours. Une telle rencontre avait été évoquée à l'occasion d'une conversation téléphonique entre les deux dirigeants le 20 mars.

Une relation pire que lors de Guerre froide, selon la Russie. Cette idée n'a pas avancé depuis, sur fond de tensions liées à l'empoisonnement le 4 mars de l'ex-agent double russe Sergueï Skripal en Angleterre et aux frappes des États-Unis et de deux de leurs alliés samedi contre le régime de Damas en riposte à une attaque chimique présumée.

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a estimé dans un entretien avec la BBC en partie diffusé lundi que les relations entre Moscou et Washington étaient actuellement "pires" qu'au temps de la Guerre froide.