Le Koweït prêt à acquérir des Rafale

  • A
  • A
Le Koweït prêt à acquérir des Rafale
Partagez sur :

Le ministre de la défense de l’Etat du Golfe persique a affirmé que son pays attendait les termes de l’offre française.

Après le Brésil et les Emirats Arabes Unis, un troisième pays devrait entamer prochainement des discussions pour acquérir l’avion de chasse français. Le ministre de la Défense du Koweït a en effet affirmé mercredi que son pays était disposé à acheter le chasseur construit par Dassault Aviation.

"Bien évidemment, nous serions fiers d'avoir le Rafale. (...) Nous espérons voir une offre bientôt à ce sujet", a déclaré Cheikh Jaber al-Hamad al-Sabah lors d'une conférence de presse en présence du ministre français de la Défense, Hervé Morin. "Nous avons donné le feu vert et nous allons laisser le soin aux groupes techniques d'étudier en profondeur les détails."

Hervé Morin a profité de l’occasion pour réaffirmer la volonté de la France de "retrouver toute sa place et jouer tout son rôle pour assurer la sécurité et la stabilité de cette région stratégique". Les Etats du Golfe "savent qu'ils peuvent trouver en la France un deuxième partenaire, ami des Américains, mais avec sa propre vision de la sécurité et de la stabilité du monde", a ajouté le ministre de la Défense.

Cette information confirme les déclarations de Nicolas Sarkozy, en février dernier, selon lesquelles la France et le Koweït discutaient de la vente éventuelle de bâtiments de guerre et de 14 à 28 Rafale. En juin encore, le ministre koweïtien de la Défense avait déclaré que "la haute qualité de l'avion de chasse français et sa technologie avancée méritaient une attention particulière".

> Le choix du Brésil n'est pas encore fait