Le jackpot du "royal baby"

  • A
  • A
Le jackpot du "royal baby"
@ REUTERS
Partagez sur :

L’enfant à naître de Kate et William fait tourner l’économie britannique.

Le Royal Baby n’est pas encore né, mais il fait déjà tourner l’économie britannique à plein régime. Le royaume s'attend même à 300 millions d'euros de chiffres d'affaire autour de cette naissance… qui ne devrait plus tarder.

Du bon goût et des livres sterling. Les chaussons en porcelaine et coques de téléphone portable estampillés "bébé" s’arrachent déjà dans les magasins. Et bien que le royal business n'est pas toujours synonyme de bon gout, les boutiques de souvenirs devraient réussir à écouler 14 millions de bibelots, joujoux et DVD, pour un montant estimé de plus de 90 millions d'euros.

>> A lire également : Un royal baby au destin tout tracé.

Du champagne à gogo. Le jour de la naissance sera jour de fête Outre-manche. Nos voisins britanniques devraient déboucher quelques trois millions de bouteilles de champagne et de bière pour l'occasion. Ils devraient ainsi boire pour un total de 70 millions d'euros, à la santé du nouveau-né. Un vrai plus pour l'économie britannique. "C’est vraiment un moment de bonheur partagé par tous, aussi étrange que cela puisse nous paraître, à nous Français", explique Franck Guillory, spécialiste de la couronne.

Des bookmakers heureux. Enfin, la naissance du royal baby  fait le bonheur des bookmakers depuis déjà plusieurs mois. Les Britanniques sont nombreux à avoir parié sur  le sexe,  le prénom et même la couleur des cheveux du futur bébé. La côte pour un bébé roux est actuellement de quatre contre un.