Le Hezbollah annonce la mort de son principal chef militaire en Syrie

  • A
  • A
Le Hezbollah annonce la mort de son principal chef militaire en Syrie
Le militaire a été tué dans une frappe aérienne menée par Israël.@ JACK GUEZ / AFP
Partagez sur :

Un commandant du Hezbollah est mort cette semaine dans une frappe aérienne israélienne.

Le Hezbollah libanais a annoncé vendredi que l'un de ses commandants, Moustafa Badreddine, avait été tué cette semaine par une frappe aérienne israélienne à la frontière entre le Liban et la Syrie.

Présent depuis le début. "Il a participé à la plupart des opérations de la résistance islamique depuis 1982", annonce le parti chiite dans un communiqué, en référence à sa date de création en 1982. Moustafa Badreddine a été tué dans la nuit de mardi, précise le texte. Badreddine, qui était sous le coup de sanctions américaines, était le beau-frère du commandant militaire du groupe, décédé, Imad Moughniyah. Il a été inculpé par le Tribunal spécial pour le Liban de l'Onu, dans le procès sur l'assassinat en 2005 de l'homme d'affaires et ancien chef du gouvernement Rafic Hariri.