Le "hackerazzi" interpellé en Floride

  • A
  • A
Le "hackerazzi" interpellé en Floride
Christopher Chaney est sous le coup de 26 chefs d'inculpation@ Reuters
Partagez sur :

Le hacker avait notamment dérobé et diffusé des photos de Scarlett Johansson, nue.

Il était le hacker des stars. Un homme de 35 ans, Christopher Chaney, a été interpellé par le FBI mercredi à Jacksonville en Floride. Il est soupçonné d'avoir piraté les ordinateurs de nombreuses célébrités mais aussi d'avoir diffusé les photos de l'actrice Scarlett Johansson dévêtue.

Il aura fallu onze mois de traque au FBI pour mettre la main sur le suspect sous le coup de 26 chefs d'inculpation. Il est accusé de s'être introduit frauduleusement dans les ordinateurs de ses victimes, mais aussi d'avoir effectué des écoutes illégales et des vols d'identité. L'homme se serait ainsi servi de trois noms différents pour perpétrer ses méfaits.

Christopher Chaney serait à l'origine de la diffusion sur internet de photos dénudées et volées de Scarlett Johansson. Ces clichés avaient été publiés par des sites web à Hollywood et montraient l'actrice de 26 ans dévêtue, à l'intérieur d'une maison ou d'un appartement. La position du bras, tendu vers l'objectif, laissait penser que la star de Lost in translation avait pris les photos elle-même.

Un hackerazzi

Autre victime du hacker de stars, Christina Aguilera en décembre. Il aurait piraté son ordinateur pour y dénicher des photos intimes de la chanteuse aux quatre Grammy Awards qui se sont également retrouvées sur internet. La liste de ses victimes ne s'arrête pas là mais bon nombre d'entre elles ne sont identifiées que par leurs initiales.

Christopher Chaney est un "hackerazzi", un mélange entre "hacker" et "paparazzi", a souligné Steven Martinez, un responsable du bureau du FBI à Los Angeles. "Les informations qui concernent les stars se vendent extrêmement bien", a-t-il rappelé lors d'une conférence de presse à Los Angeles.

Le hacker  "a aussi dérobé des informations financières, des scripts de film et des correspondances", a  détaillé Steven Martinez, précisant que le voleur présumé avait également pu "consulter les courriers électroniques envoyés et reçus".

L'as de l'informatique aurait réussi à trouver les mots de passe des célébrités en passant au peigne fin toutes les informations disponibles à leur sujet. Il fouillait ensuite les messageries pour trouver des photos.
Il paramétrait également les boîtes de courriers électroniques pour pouvoir les contrôler, sans se faire remarquer, depuis une autre messagerie.