Le guide suprême iranien soutient Ahmadinejad

  • A
  • A
Le guide suprême iranien soutient Ahmadinejad
Partagez sur :

Ali Khamenei s'est exprimé pour la première fois depuis la réélection contestée de Mahmoud Ahmadinejad.

"Le bras de fer dans la rue est une erreur, je veux qu'il y soit mis fin" : dans un long prêche prononcé devant plusieurs milliers de fidèles, vendredi, à l'université de Téhéran, Ali Khamenei, le guide suprême iranien et plus haute autorité de l'Etat, a apporté un soutien appuyé à Mahmoud Ahmadinejad, et averti qu'il "ne cèdera pas à la rue".

"Aujourd'hui, la nation iranienne a besoin de calme", a encore lancé Ali Khamenei, dans sa première réaction depuis la réélection controversée samedi de Mahmoud Ahmadinejad."Le peuple a choisi celui qu'il voulait" comme président de l'Iran, a-t-il encore affirmé, rejetant toute possibilité de réélection du président sortant grâce à une fraude.

L'ayatollah Khamenei s'est aussi lancé dans une diatribe contre l'attitude des Occidentaux sur le scrutin. Il a dénoncé les ingérences de "certaines puissances étrangères". "Les diplomates de plusieurs pays occidentaux qui nous parlaient jusqu'ici avec un langage diplomatique ont montré leur vrai visage, en premier le gouvernement britannique", a fustigé Ali Khamenei. Réaction immédiate de Londres : le ministère britannique des Affaires étrangères a convoqué "dans l'après-midi" l'ambassadeur d'Iran en signe de protestation à ces accusations. Nicolas Sarkozy a pour sa part exhorté les dirigeants iraniens à "ne pas commettre l'irréparable".

Le prêche du vendredi donne la ligne politique du pouvoir sur un évènement donné, a fortiori s'il est prononcé par le guide suprême en personne.

Le régime fait face depuis une semaine à la plus importante contestation populaire depuis la révolution islamique en 1979. Amnesty International a dressé un bilan de "jusqu'à dix" tués lors de manifestations de l'opposition à Téhéran.

> VIDEO - Dix jours en Iran pour Europe 1