Le gouvernement tunisien sur les rails

  • A
  • A
Le gouvernement tunisien sur les rails
@ REUTERS
Partagez sur :

EXCLU - La nouvelle équipe dirigeante est quasi constituée, sans membre des partis religieux.

La Tunisie a un nouveau gouvernement et celui-ci intègre de nombreuses figures de l'opposition. Les principaux mouvements politiques du pays auraient trouvé dimanche soir un accord en vue de la formation d'une nouvelle équipe gouvernementale, selon les informations obtenues sur place par Europe 1.

La composition définitive de ce cabinet d'union nationale doit être dévoilée lundi, a fait savoir dimanche soir le Premier ministre, Mohamed Ghannouchi. Samedi, moins de deux heures après avoir prêté serment, le président par intérim, Fouad Mebazaa, 84 ans, avait chargé le Premier ministre Mohammed Ghannouchi de former de former un nouveau gouvernement d'unité nationale", comme il l’a annoncé à la télévision.

Des figures de l'opposition au gouvernement

Plusieurs figures de l'opposition y occuperaient des ministères régaliens. Ainsi, Nejib Chebbi, le chef du Parti démocratique progressiste (BDP), prendrait le ministère clé du développement régional. Un poste important puisque ce sont les inégalités entre les régions tunisiennes qui ont en grande partie déclenché les émeutes. Les affaires étrangères reviendraient à un indépendant proche des démocrates, Ahmed Ounaïes.

Trois membres de l'UJTT, le syndicat national tunisien en pointe depuis le début de la contestation, feraient également partie de ce gouvernement. En revanche, aucun islamiste n'aurait été intégré à l'équipe gouvernementale.

On ignore encore si des membres du RCD, le parti de Ben Ali, feront partie de ce gouvernement d'union nationale. Le Premier ministre, Mohamed Ghannouchi, est particulièrement vigilent en ce qui concerne son propre camp. Pas question de nommer des hommes qui se seraient compromis dans l'oppression de ces 23 dernières années. Le parcours des futurs ministres sera étudié avec beaucoup d'attention.

"Demain (lundi), nous annoncerons le nouveau gouvernement, qui ouvrira une nouvelle page de l'histoire de la Tunisie", a déclaré Mohammed Ghannouchi à la télévision nationale.