Le gouvernement Trump ordonne un non-lieu après l'homicide d'un Noir par la police

  • A
  • A
Le gouvernement Trump ordonne un non-lieu après l'homicide d'un Noir par la police
@ LAURA BUCKMAN / AFP
Partagez sur :

C'est la première fois que le nouveau ministre américain de la Justice, Jeff Sessions, choisit de renoncer publiquement à poursuivre des policiers pour un éventuel abus de force.

Le gouvernement de Donald Trump a ordonné mercredi un non-lieu dans une enquête fédérale emblématique sur l'homicide en 2016 en Louisiane d'un vendeur ambulant noir, maintenu au sol par des policiers, selon un communiqué officiel.

Une décision immédiatement dénoncée. C'est la première fois que le nouveau ministre américain de la Justice, Jeff Sessions, choisit de renoncer publiquement à poursuivre des policiers pour un éventuel abus de force dans une affaire qui avait beaucoup agité les Etats-Unis l'été dernier. Ce non-lieu, qui reflète selon certains un changement d'état d'esprit de l'administration vis-à-vis des forces de l'ordre, a été immédiatement dénoncé par des associations de défense des droits civiques et la famille de la victime.

"Pas de preuves suffisantes". La mort à 37 ans d'Alton Sterling, dans la ville de Baton Rouge, avait réveillé le spectre du racisme dans la police américaine, trop souvent accusée de brutalités gratuites contre les Noirs. Sa mort avait déclenché des réactions indignées émanant des quatre coins des Etats-Unis et toute une série de manifestations sous haute tension. Face à l'émotion, le ministère américain de la Justice avait très rapidement annoncé lancer une enquête fédérale. Mais, les investigations conduites pendant dix mois "n'ont pas permis de rassembler des preuves suffisantes pour poursuivre pénalement" les deux agents de la police de Baton Rouge impliqués dans les faits remontant au 5 juillet 2016, a indiqué mercredi le ministère.

Alton Sterling, un père de cinq enfants surnommé "CD man", vendait des CD sur le parking d'un centre commercial. Son apparence physique correspondant à la description d'une personne recherchée, les policiers avaient décidé de l'interpeller.  Alton Sterling avait résisté à son arrestation, selon une vidéo amateur qui a contribué à donner une ampleur nationale à cette affaire.