Le givre à l’origine du crash d’AirAsia ?

  • A
  • A
Le givre à l’origine du crash d’AirAsia ?
@ ADEK BERRY / AFP
Partagez sur :

La météo a été le "facteur déclenchant" de la chute en Indonésie de l'avion d'AirAsia, dont les moteurs ont peut-être été endommagés par du givre, a indiqué l'Agence météorologique nationale.

L’INFO. Chaque jour apporte son lot de découvertes sur le crash de l'Airbus A320-200, qui comptait 1662 personnes à bord. Jeudi, on apprenait que le pilote aurait réussi un amerrissage d’urgence, avant que l’avion ne coule. Samedi, les autorités indonésiennes ont annoncé avoir retrouvé quatre "grandes parties" de l'avion d'AirAsia au fond de la mer de Java. Et dimanche, l'Agence météorologique indonésienne assure que la météo a été le "facteur déclenchant" de la chute de l'avion d'AirAsia.

>> LIRE AUSSI - AirAsia : enquête à Paris pour "homicide involontaire"

"Du givrage qui peut endommager les moteurs". "Sur la base des données disponibles sur la localisation du dernier contact avec l'avion, la météo a été le facteur déclenchant de l'accident", a indiqué l'Agence météorologique indonésienne sur son site internet. "Le phénomène météo le plus probable était du givrage qui peut endommager les moteurs en raison d'un processus de refroidissement. Il s'agit simplement d'une des éventualités, basée sur l'analyse des données météorologiques existantes", ajoute l'agence.

>> LIRE AUSSI - AirAsia : un mastodonte du low-cost

Des recherches compliquées. Les importantes recherches entreprises pour repêcher des corps et retrouver l'épave de l'Airbus sont entrées dans leur deuxième semaine. Mais elles sont à nouveau perturbées par des conditions météorologiques difficiles, notamment de hautes vagues qui empêchaient dimanche les plongeurs de retrouver des corps.